Email Devil
Par
Ne vous fiez pas à son nom diabolique, ce super-héros connait un tas de super-tutos pour combattre les mauvaises habitudes.

Réussir sa campagne emailing

email transactionnel

Ça y est, vous vous lancez dans le grand bain de l’email marketing ! Mettez toutes les cartes de votre côté en suivant nos conseils et astuces pour réussir à coup sûr vos campagnes emails. Envoyer un emailing va devenir un jeu d’enfant pour vous !

Nos astuces pour réussir vos emailings

Définir l’objectif de votre mail

Pourquoi faites-vous une campagne de mailing ? Si vous envoyez des mails marketing dans le vide, sans stratégie emailing claire, tout cela n’aboutira pas à grand-chose. 

Commencez donc par définir l’objectif de votre campagne emailing. Vos mails sont-ils informatifs ? promotionnels ? Souhaitez-vous augmenter votre nombre de clients ou les conserver ? 

L’objectif vous permet également de déterminer l’action que vous attendez de vos contacts. Une simple ouverture ? Un clic ? Une réponse ? Une inscription ? Un achat ? Vous pourrez ainsi facilement calculer votre taux de conversion.

Constituer votre base de contacts

Si vous débutez dans l’emailing, vous n’avez pas encore de destinataires. C’est normal ! Mais attention, la collecte d’adresses e-mail doit se faire de façon légale, avec le consentement de vos contacts. Ils doivent avoir donné leur accord pour recevoir vos mails. Respectez bien le RGPD pour éviter une amende 😉

Créez un formulaire d’inscription sur votre site pour récolter les adresses des personnes intéressées par votre newsletter. Pour remplir votre base de données plus rapidement, vous devrez certainement faire un peu de publicité, en vous assurant de toucher une audience concernée par votre activité. 

Vous pouvez également contacter vos prospects et vos clients pour leur demander si recevoir des mails récurrents de votre part leur plairait. 

Bon à savoir : les adresses professionnelles du type contact@entreprise.fr ne sont pas concernées par le RGPD. Vous pouvez donc les utiliser dans votre communication, néanmoins elles ne sont pas forcément qualifiées. 

Tenir à jour votre liste de contacts

Vous avez des destinataires ? Super ! Encore faut-il conserver une base de données qualifiée

Nous sommes certains que vous vous êtes déjà inscrit à une newsletter, que vous avez lu les premiers mails puis que vous vous êtes désintéressés de ce contenu. Au final, vous continuez de recevoir ces mails mais vous ne les ouvrez même plus.

Il ne faut surtout pas que cette situation s’installe dans votre stratégie d’emailing. Arrêtez d’envoyer des messages à des personnes qui ne les ouvrent plus ! Cela nuit à vos statistiques et peut-être même que vous payez un abonnement plus cher simplement parce que vous n’avez jamais fait de tri. 

Notre conseil emailing : triez votre base de contacts régulièrement ! Une fois par trimestre minimum, regardez quels sont les destinataires qui n’ouvrent plus vos mails depuis un certain temps et supprimez-les. Vous pouvez toujours essayer de leur envoyer un mail pour savoir s’ils ne sont plus intéressés par votre entreprise (voire leur proposer de se désabonner directement si tel est le cas), mais il y a de fortes chances que cet email ne soit pas ouvert non plus.

Segmenter votre base de données

Pour encore plus de résultats, nous vous recommandons de segmenter votre liste de contacts. En effet, envoyer un même message à tous vos contacts peut nuire à votre stratégie, car ils n’ont pas tous les mêmes besoins. Certains ont peut-être déjà acheté chez vous, alors que d’autres non. Certains vivent à Paris, d’autres à Marseille, etc. 

Avec une stratégie de ciblage bien rodée, vous pourrez optimiser l’impact de vos emails grâce à des contenus personnalisés. La segmentation vous permet de qualifier au maximum vos contacts et de faciliter le passage à l’action.

Par exemple, si vous vendez des formations en ligne et que vous renvoyez à vos contacts un message publicitaire sur la formation qu’ils ont déjà acheté, il y a de fortes chances qu’ils n’ouvrent même pas votre mail ! Dans ce cas, vous pouvez créer des groupes en fonction des formations achetées.

Le logiciel Sarbacane est idéal pour segmenter facilement votre base de données et personnaliser au maximum vos mails.

Être identifiable

Si vous recevez un mail et que vous n’êtes pas capable de reconnaître l’expéditeur en quelques secondes, il y a des chances pour que vous le passiez directement en SPAM. C’est pareil pour vos contacts !

Veillez à ce que votre nom d’expéditeur soit clair et facilement identifiable. Selon votre cible, vous pouvez opter pour votre nom d’entreprise, pour votre prénom et votre nom ou encore pour votre prénom accompagné du nom de votre entreprise. 

Utiliser un prénom peut humaniser la relation et vous rendre digne de confiance. Cependant, cela peut varier en fonction de votre secteur d’activité. 

Écrire un objet captivant

La première chose que vos destinataires voient en recevant votre email, c’est son objet. Il doit donc être particulièrement travaillé pour donner envie d’être ouvert. Est-ce que ce que vous allez dire a de l’importance pour lui ? 

Quelques astuces emailing pour écrire un bon objet : 

→ faites court : moins de 10 mots pour ne pas être rogné

→ soyez explicite : dites clairement ce que votre contact va trouver dans ce mail

→ ou au contraire, soyez mystérieux : si votre destinataire est curieux, il va cliquer

→ évitez les mots interdits : promo, urgent, gratuit…

→ testez et apprenez de vos erreurs

Ne pas oublier le pré header

Juste à côté de votre objet (ou en dessous, selon votre messagerie), une ligne de texte s’affiche. Il s’agit du pré header. Si vous ne le remplissez pas, le logiciel de messagerie optera pour un message générique. Mais si vous le remplissez, il peut vous apporter des ouvertures supplémentaires !

Grâce à cette ligne, vous pouvez donner plus d’informations à votre destinataire sur ce qu’il va trouver dans ce mail et l’inciter encore davantage à cliquer. 

Choisir le bon design d’email

Ça y est, votre destinataire a ouvert votre mail. Une première victoire ! 

Mais avant de lire votre contenu, il va avoir une première impression avec votre mise en page. Le design de votre email a son importance. En un clin d’œil, votre contact doit savoir ce que vous attendez de lui, implicitement. 

Avec un bon template d’email, vous entraînez vos destinataires vers l’action que vous souhaitez. Par exemple, si vous envoyez un mail pour avertir de vos soldes, vous devez miser sur un modèle d’email qui met en valeur les photos de vos produits avec des boutons d’action.

Inciter à l’action

L’objectif de votre emailing, c’est de convertir. Vous devez donc inciter vos contacts à passer à l’action ! Cela se fait tant sur le fond que sur la forme. 

Sur le fond, votre texte doit être accrocheur, en mettant en valeur les bénéfices de ce que vous proposez. 

Sur la forme, pensez aux call-to-actions. Votre logiciel emailing propose certainement des boutons d’appel à l’action tout prêts, à personnaliser avec le message de votre choix. Évitez le traditionnel “Cliquez ici”, ça risque de ne plus fonctionner 😉

Vérifier la lisibilité

Le responsive design est indispensable pour que votre mail soit lu sur n’importe quel support. La majorité des utilisateurs lisent désormais leurs mails sur leur smartphone ! Avant d’envoyer votre emailing, vérifiez bien qu’il est lisible en version mobile. 

Attention aussi au mode sombre. Certains utilisateurs optent pour le dark mode sur leur smartphone afin de reposer leurs yeux. Malheureusement, beaucoup d’emails ne sont adaptés qu’au mode clair ! Une vérification s’impose aussi avant de cliquer sur envoyer.

Analyser vos performances

Votre email est envoyé et vous pensez que votre travail s’achève ici ? Pas du tout ! L’analyse de votre campagne emailing est essentielle pour savoir ce qui a marché, ce qui n’a marché et ce qui doit être amélioré. 

Un logiciel d’emailing performant comme Sarbacane vous fournit énormément de statistiques pour analyser vos résultats : taux d’ouverture, taux de clic, taux de réactivité, taux de transformation, taux de délivrabilité, NPAI, taux de désabonnement, liens populaires, type de messagerie, viralité du message sur les réseaux sociaux… 

Avec toutes ces informations, vous n’aurez aucune excuse pour ne pas accroître vos résultats ! L’optimisation de vos emailings en sera considérablement facilitée.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *