Logo

Le superblog de l'email marketing Le blog emailing de référence par Sarbacane: retrouvez toute l'info de l'email marketing sur emailing.biz
No-Spam Woman
Par
Elle est l’experte absolue de la technique, toujours présente pour vous aider à optimiser vos newsletters et à combattre le spam.
le 2 juillet 2013 | 0 commentaire

Spam-Traps et Honeypots : les éviter pour mieux délivrer.

spam trap honeypotsCes deux types d’adresses très particulières ne vous en veulent pas particulièrement.

Leurs cibles véritables : les spammeurs.

Explication.

 

Mais qu’est-ce que c’est ?

Le Spam Trap, ou piège à spam, est une adresse ou réseau d’adresses n’ayant pas été communiquée et placée en différents point du web. N’ayant aucune utilisation, tout email reçu sur ce genre d’adresse est forcément un spam.

Ces emails font ensuite l’objet d’une analyse afin d’identifier les adresses et serveurs expéditeurs pour que ces derniers soient blacklisté, c’est-à-dire que leurs envois soient considérés comme spams quoi qu’il arrive.

Le Honeypot ou pot de miel est une adresse piège communiquée par exemple sur un forum et jamais communiquée autrement.

Elle vise à identifier les processus d’aspiration d’adresse utilisés par les spammeurs.

Il peut également s’agir d’un serveur relais laissé volontairement ouvert afin de piéger les spammeurs.

Les organismes chargés de protéger les adresses mails des spams utilisent beaucoup ces deux types d’adresses pour mettre à jour leurs listes noires. Ce sont donc à l’origine des moyens efficaces et utiles dans la lutte contre les spammeurs.

 

Quelles conséquences ?

Pour quelqu’un qui respecte le principe de l’opt-in voir même du double opt-in, il sera alors sûr de ne jamais avoir ce type d’adresse dans ses destinataires.

En revanche, quelqu’un qui achète des bases de données ou qui loue des bases non opt-in court le risque de se retrouver avec ce type d’adresse dans sa liste.

Concrètement l’impact de ce genre d’adresse dans vos listes de destinataires n’est pas à négliger.

En effet vous courrez le risque de voir la totalité de vos messages arriver en spam suite à un blacklistage dans le cas où vous effectuez vos envois vous-même.

Dans le cas où vous feriez appel à un service de routage professionnel, le problème resteraient tout aussi grave : ils peuvent vous couper l’accès au service.

En effet ces derniers veillent bien à ce que leurs clients n’aient pas ce genre d’adresses dans leurs listes d’expédition car cela pourrait mettre en péril leur taux délivrabilité exceptionnel.

 

Comment s’en préserver ?

La solution est très simple : respectez la loi et pratiquez le double opt-in pour être absolument sûr de vos listes de destinataires.

Et si jamais vous avez besoin de louer une base de donnés, assurez-vous que celles-ci soient également opt-in.