Catégories
Créer un emailing

7 exemples d’emails « Anniversaire » pour fidéliser ses clients

L’email « Anniversaire » est une pratique courante pour les sites e-commerce pourtant peu utilisée par les magasins. Cet email permet de rester en contact avec son client, de lui apporter reconnaissance suite à sa dernière commande et le séduire pour réaliser de nouveaux achats. Il apparaît comme une opportunité de dialogue entre l’entreprise et le destinataire.

Il est important de bien préparer cet email selon le secteur d’activité et la cible afin d’établir le contact avec le destinataire.

 

Créer un email anniversaire réussi

On ne se le cache pas, cette communication en temps réel a pour but de provoquer l’achat d’un ou des produits par le client ciblé. Celui-ci peut être présenté sous différentes formes et différentes offres :
– Réduction sur l’ensemble du site Internet
– Frais de transport offert
– Cadeau d’anniversaire
– Des points supplémentaires sur la carte de fidélité lors du prochain achat
– Ou simplement souhaiter un bon anniversaire

Hormis le contenu et l’offre proposée, il est important de bien choisir :
– L’objet
– L’heure de diffusion
– La personnalisation : prénom, nom, mais aussi le produit préféré, utilisez les informations récoltées sur le destinataire pour personnaliser au mieux le message

 

Avec une solution de marketing automation, il est tout à fait possible de créer des messages d’anniversaire esthétiques, de les personnaliser et d’automatiser leur envoi.

 

Voici 10 exemples d’email « Anniversaire client »

Des codes de réduction :

Atylia

Auchan

Des frais de port gratuits :

Eyeslipsace

Fnac

Des points de fidélité offerts :

Kiabi

Promod

 

Ou « Juste » un joyeux anniversaire :

Boulanger

Une démarche commerciale simple et efficace qui fera plaisir à vos clients. Désormais, n’oubliez plus de collecter les dates d’anniversaire.

CET ARTICLE VOUS INSPIRE ?
EMAILING.BIZ VOUS RECOMMANDE SARBACANE !

Concrétisez vos nouvelles idées d’emails d’anniversaire client avec la solution emailing, SMS, et marketing automation n°1 en France, entièrement dédiée aux professionnels comme vous.

Simple & Rapide • Support tél. gratuit • 100% français 🇫🇷

Mots recherchés pour arriver sur cette page :

  • anything
  • 10 ans de lentreprise pour ses clients
  • souhaiter anniversaire a un client
  • exemple mail organiser lanniversaire de son collaborateur
  • message anniversaire clients
  • souhaiter un joyeux anniversaire à un client example
  • souhaitez un joyeux anniversaire ases clients
  • ennonce danniversaire
  • anniversaire commerce
  • bon anniversaire biz
Catégories
Rédiger son contenu

Astuce preheader : pourquoi vous devez penser aussi à la version texte

Comme évoqué dans l’article de janvier, le preheader est la première partie visible du contenu de votre campagne emailing. Il est indispensable d’en tirer parti pour augmenter le nombre d’informations apportées avant l’ouverture de l’email. Cependant, le preheader n’est pas égal face à toutes les messageries et les supports de lecture.

Lorsqu’on envoie une campagne d’email marketing, il est recommandé d’envoyer en format « multipart » c’est-à-dire avec une version en HTML et une version en texte brute, sans mise en forme. En effet, certaines messageries affichent la version texte brute.

Sachez aussi que selon la messagerie et le support de lecture, le preheader peut être différent : certaines messageries affichent le début du contenu HTML alors que sur d’autres ce sera le début de la version texte !

Explications :

Je crée mon email dans mon logiciel emailing avec une version HTML :

Preheader_HTML

Et une version texte différente :

Preheader_texte

J’observe le comportement dans les différentes messageries

sur Outlook 2010 :

Preheader_Outlook2010

sur Gmail :

Preheader_GMAIL

sur Yahoo :

Preheader_YAHOO

sur mon application Mail sur iPhone :

Preheader_iPhone

 

A cette étape, on remarque que Outlook.com sur l’application Mail de l’iPhone affiche en preheader la version texte de l’email. Voici pourquoi vous pouvez avoir 2 preheaders différents pour 1 même email !

Exemples :

Preheader_iPhone2

Et quand il n’y a pas de version texte…

Preheader_GdRecre

Ce dernier email a été créée en version HTML sans version texte. Outlook.com recherche la version texte pour afficher le preheader, comme il ne la trouve pas, il indique que le messade est vide. Désormais, n’oubliez plus de paramétrer la version texte de votre campagne emailing !

Voici le tableau récapitulatif des messageries testées :

Preheader_tableau

Catégories
Gérer ses destinataires

5 conseils pour cibler les destinataires de vos emailings

CibleQu’il soit commercial ou informatif, l’email ne s’adresse pas forcément aux mêmes destinataires. Selon l’étude EMA du SNCD, 51% des internautes se désabonnent parce qu’ils reçoivent des messages non adaptés. Le choix des destinataires est un élément clé de la réussite de votre campagne, le message que vous souhaitez adresser ne concerne pas forcément toute votre base de destinataires. Alors, nous vous apportons des conseils pour cibler au mieux vos campagnes emailing.

Que votre base de destinataires comporte 1000 ou 100000 adresses, il est important de cibler les destinataires pour réussir votre campagne.

Définir le type d’email envoyé
Il existe différents types d’emails :
–  L’email de prospection
–  L’email commercial
–  L’email informatif ou newsletter
–  L’email de fidélisation ou de parrainage

Chacun se destine à des personnes différentes.
L’email de prospection est destiné aux personnes qui n’ont jamais passé commande chez vous, tandis que l’email commercial se destine plutôt aux personnes déjà clientes.

Proposer une offre adaptée
Que ce soit pour récompenser un client pour sa fidélité ou pour attirer de nouveaux clients, le message ne sera pas le même et les destinataires non plus.

Apprendre à connaître ses destinataires
Ce qu’ils aiment, ce qu’ils achètent, où ils habitent, leur date d’anniversaire… tout ce que vous pouvez apprendre de vos destinataires vous sera utile pour vos envois de campagne.

Déterminer la cible et l’occasion de cette offre
Que vous vendiez des voitures, des vêtements femme ou homme, ou des objets de décoration, les cibles sont aussi différentes. Selon l’offre et l’occasion, celle-ci est modifiée.

Exemple :
Si vous vendez des produits de beauté destinés aux femmes, la plupart du temps votre cible sont les femmes.
Par contre, en période de fêtes de fin d’année, Saint Valentin ou fête des mères, vos offres se destinent aux maris ou enfants de vos destinataires.

Ne pas oublier de traiter les désabonnements
Par définition, un destinataire qui se désabonne ne souhaite plus recevoir d’emails de votre part, alors respectez son choix.
Mettez régulièrement à jour votre base de données. Si un destinataire n’a pas ouvert votre email depuis plusieurs mois, il est plus judicieux de ne plus lui en envoyer.

Privilégiez la qualité plutôt que la quantité : le but de votre campagne emailing n’est pas de l’envoyer à un maximum de personnes, mais qu’elle réussisse !

Mots recherchés pour arriver sur cette page :

  • Comment bien cibler vos campagnes marketing ?
  • comment sélectionner sa cible pour des e-mails commerciaux
  • envoyer mailling ciblé
Catégories
Se perfectionner

Les notions de droit à connaître avant d’envoyer ses campagnes

De nombreuses entreprises communiquent aujourd’hui par le biais de l’emailing. Cependant, il est important de connaître le droit français concernant ces envois. En tant qu’expéditeur, les entreprises ont une responsabilité pénale vis-à-vis des envois.

Les destinataires

Avant d’envoyer une campagne emailing, l’entreprise doit préalablement demander l’accord du destinataire si celui-ci est un particulier. Pour les entreprises, l’email doit avoir un rapport avec l’activité du destinataire, à l’exception des adresses emails génériques comme contact@….fr, où l’envoi ne nécessite pas d’accord au préalable.

Nous conseillons de collecter les adresses des destinataires en double opt-in, ainsi le destinataire donne son accord explicitement pour l’utilisation de son adresse.

LIVREBLANC-DoubleOptin1-286x300

Et, nous déconseillons l’utilisation de base de données louée ou achetée puisqu’elle peut provenir de sources douteuses ou obsolètes. Certaines adresses peuvent être utilisées comme spamtrap ou piège à pub et peuvent nuire à la délivrabilité du message.

L’expéditeur

A l’envoi, l’entreprise doit clairement indiquer son nom ou celui de l’expéditeur afin que le destinataire l’identifie tout de suite, autant dans le champ « Expéditeur » que dans le contenu. Il est interdit de cacher son identité ou d’en utiliser une autre.

L’objet

Il doit impérativement être en lien avec le contenu de votre emailing.

Le lien de désabonnement

Un lien actif doit obligatoirement être présent dans votre message, au début ou à la fin, permettant au destinataire de se désabonner.

Les sanctions
–  Pour chaque message envoyé sans consentement préalable ou suite à une opposition de la personne, l’entreprise devra payer une contravention de la 4ème classe (de 135 € à 750 €)
–  Procéder à un traitement de données à caractère personnel concernant une personne physique malgré son opposition, lorsque ce traitement répond à des fins de prospection, notamment commerciale, ou lorsque cette opposition est fondée sur des motifs légitimes, est puni de cinq ans d’emprisonnement et de 300 000 € d’amende.
–  Collecter des données à caractère personnel par un moyen frauduleux, déloyal ou illicite est puni de cinq ans d’emprisonnement et de 300 000 € d’amende.

Pensez à une chose : la collecte d’adresses emails qualifiées est aussi importante pour l’entreprise que pour le destinataire.

Mots recherchés pour arriver sur cette page :

  • Amende emailing frauduleux entreprises
  • loi mail sans cacher destinataire
Catégories
Créer un emailing

Les QR codes dans l’emailing : une innovation utile

qr code emailTraditionnellement, lorsque l’on veut stimuler les ventes en ligne, un marketeur utilise un lien qui permet au consommateur d’obtenir une réduction, une livraison gratuite, etc.

Mais il existe des méthodes plus innovantes qui n’ont pas encore été bien intégrées dans les campagnes d’emailing, et le QR code est l’une d’entre elles.

 

Un Call To Action puissant

Intégrer un QR Code peut constituer un appel à l’action très puissant. Le consommateur intrigué par ce code pourra le scanner avec son smartphone et ainsi obtenir du contenu complémentaire, voire même des avantages pour une nouvelle commande.

En plus d’être facile à utiliser et très commode, il donne le sentiment de faire partie de ces privilégiés qui ont la possibilité de scanner le code. Ce sentiment d’exclusivité ressenti par le destinataire est un élément puissant qui l’incite facilement au scan, à l’action. Pourtant, avec la démocratisation du Smartphone, ce sentiment n’est plus très légitime, mais il persiste.

 

Un partage facile

Un facteur à ne pas négliger : le QR Code se partage facilement entre amis. Ainsi il peut constituer un bouche à oreille amélioré car le destinataire peut facilement sortir son téléphone portable pour permettre à ses amis de scanner le code. Un moyen de plus donc pour récupérer contacts et prospects.

Vous pouvez d’ailleurs inviter ce partage en offrant des récompenses à chaque transmission du code, permettant à la fois d’inciter le destinataire initial à se rendre sur votre site, et de recruter de nouveaux prospects par la même occasion.

 

Un contact de plus

Il semble bien plus naturel de demander le numéro de téléphone portable du destinataire une fois qu’il a été redirigé sur son smartphone à l’aide d’un QR Code.

Une fois ce numéro récupéré, il s’agit d’un moyen de plus pour garder le contact avec votre client ou prospect.

Il sera même possible de lui envoyer des offres directement sur son mobile, ouvrant un canal de communication supplémentaire.

 

Plus simple qu’on ne l’imagine

Certains penseront qu’il n’est pas simple de créer un QR code, ou que c’est inaccessible pour les entreprises de taille moyennes.

Mais en réalité il existe des logiciels libres sur internet qui permettent de les générer facilement.

Simple d’utilisation, ces programmes vous permettront de créer un code qui redirige le destinataire sur une page web mobile, ou qui affiche le contenu que vous souhaitez. Tentez l’expérience, ça vaudra sûrement le coup.

Catégories
Se perfectionner

Utilisez le cycle de vie de vos clients pour augmenter votre rentabilité

Lifecycle-CommunicationsOn parle beaucoup du cycle de vie du produit. Mais il existe aussi un cycle de vie chez…les clients ! Et calquer votre email marketing sur le cycle de vie client peut s’avérer être une stratégie payante.

Qu’est-ce que le cycle de vie du client ?
Un cycle de vie du client peut être considéré comme la durée et la nature de la relation du client avec votre entreprise ou votre marque. Comme le client s’engage avec votre marque, il se déplace à travers une série d’étapes et les jalonne. Il est impératif que vous communiquiez avec votre client à ces étapes de façon pertinente pour encourager l’activité et l’engagement avec votre marque car elle nourrit la relation, améliore la durée de vie de ce cycle et augmente la rentabilité.

N’oublions pas non plus qu’en règle générale, il est plus rentable et moins coûteux d’entretenir et d’améliorer les relations que vous avez avec vos clients actuels que d’aller en chercher de nouveaux. C’est pourquoi il faudra garder un œil sur le cycle de vie de chaque client pour savoir quoi dire et quoi faire à chaque instant, et donc conserver vos clients plus longtemps.

Une clé du succès à retenir
Ce qu’il faut retenir, c’est que adapter votre emailing par rapport au cycle de vie de chaque client est une solution sans doute un peu complexe, mais efficace à long terme et qui permet d’obtenir des résultats fulgurants en termes de taux d’ouverture, de taux de conversion, de taux de clic, et bien évidemment : une amélioration sans pareil de la rentabilité de vos clients.

Que faire à quel moment ?
Sur ce point, c’est Striata qui se propose de nous apporter une réponse. Le tableau ci-dessus regroupe les 2 cycles de vie types du client, et propose quel type d’email envoyer à chaque instant clé.

L’abscisse correspond au temps, et l’ordonnée correspond à l’intérêt du client pour votre marque. Nous avons là 2 exemples de cycle de vie type :

  • Le premier, en rouge, illustre ce qui se passe la plupart du temps avec un client : son intérêt croit jusqu’à atteindre un paroxysme, puis décroit avant qu’il n’abandonne la marque.
  • Le second, en gris, illustre l’objectif à atteindre : croissance identique au premier cas, mais la phase de décroissance est supprimée.

On distingue une première phase commune aux deux exemples : la phase de croissance. Elle comporte 4 points clés (en bleu sur le graphique) :

  • A l’origine : un programme de bienvenue. C’est important pour montrer au client qu’on se soucie de lui immédiatement.
  • Offre d’introduction : Il s’agit d’offre que vous proposez aux nouveaux clients (produits les plus populaires, réductions du moment, etc)
  • Sondage : Vous demandez à votre client s’il est satisfait de ses achats, du site, ou du service, etc. Cela engage un peu plus le client qui se sent important puisqu’on lui demande son avis.
  • Newsletters : ici vous lui envoyez votre newsletter classique.

A partir de là, il y a deux solutions : soit les choses se passent bien et on débouche sur 4 autres points clé (en vert sur le graphique) :

  • Vous effectuez un relevé pour en apprendre plus sur votre client, comme notamment ses centres d’intérêt, sa date d’anniversaire, etc. C’est important pour la suite.
  • Vente croisée/vente plus importante : ici on va suggérer des articles plus cher au client qui sera plus susceptible d’accepter un prix plus élevé de par son engagement auprès de la marque.
  • Anniversaire : Vous proposez des offres exceptionnelles à l’occasion de l’anniversaire du client.
  • Enfin, vous faites une offre spéciale pour récompenser la loyauté du client auprès de votre marque.

Mais malheureusement, tout ne se passe pas toujours aussi bien. Que faire alors ? 3 points clé à ne pas manquer (orange sur le graphique)

  • Première notification de relance : Elle vise à rappeler au client que vous êtes toujours là et que vous faites toujours attention à lui.
  • Programme de réactivation : ce programme vise à réinvestir le client dans la marque avec des calls to action et du contenu qui suscite fortement son intérêt.
  • Sondage et offre : Vous refaites un sondage pour tenter de déterminer quelle offre l’intéresse le plus, puis vous lui proposez une réduction sur celle-ci.

Après ça, si la situation ne s’améliore pas, vous perdez le client. Mais si toutefois ce client revient plus tard, il faudra lui faire un programme de retour pour éviter que la boucle ne se répète.