Catégories
Se perfectionner

Concessions automobiles : comment créer une newsletter efficace ?

Inutile de vous définir dans le détail ce qu’est une newsletter, nous en recevons tous des dizaines, voire des centaines chaque jour dans nos boîtes de réception.

Ce qu’il faut retenir, c’est que, pour vous démarquer de la concurrence et améliorer votre visibilité digitale, vous avez besoin de construire un lien fort avec vos contacts en leur transmettant des informations essentielles via des campagnes emailing : présentation de vos véhicules neufs et/ou d’occasion, offre d’essai de véhicule, offres spéciales saisonnières, invitation à vos journées portes ouvertes, modification de vos horaires d’ouverture…

A travers cet article, nous vous expliquerons pourquoi et comment créer des newsletters automobiles performantes et pertinentes pour vous permettre à la fois d’acquérir de nouveaux clients et de fidéliser vos clients existants.

Avant de poursuivre, veuillez noter que nos propos dans cet article feront systématiquement référence à l’application Sarbacane, solution email, SMS et marketing automation haut-de-gamme. N’hésitez pas à créer votre compte Sarbacane gratuitement.

Pourquoi mettre en place une newsletter en tant que professionnels du secteur automobile ?

Pour une concession automobile ou un garage, la mise en place d’une newsletter présente de nombreux avantages. Énumérons-en quelques-uns.

Une solution facile à utiliser

Créer et envoyer une newsletter avec une solution professionnelle est très simple et ne requiert généralement que très peu de compétences techniques, voire aucune.

Une rentabilité incomparable

L’email marketing est une valeur sûre en termes de ROI. Les newsletters sont peu coûteuses à mettre en place et présentent un très bon taux de conversion (à condition, bien entendu, de respecter les bonnes pratiques de l’emailing).

Un outil pour créer un lien avec votre audience

La newsletter est à la fois un formidable moyen d’informer vos clients mais aussi de les fidéliser. Elle vous permettra de construire un lien solide avec vos abonnés, clients et partenaires en leur envoyant régulièrement des informations sur vos nouveautés et en mettant en avant votre expertise et vos garanties.

Le meilleur allié de votre tunnel de vente

Bien exploitée, la newsletter peut vous permettre d’atteindre plus facilement vos objectifs en termes de génération de leads et de chiffre d’affaires. Elle constitue l’un des points d’entrée de votre tunnel de conversion.

Avant de commencer une newsletter

Avant de créer une newsletter, il est capital de définir quel en sera l’objectif. Envoyer une newsletter sans but précis peut s’avérer contre-productif. Vous risquez d’envoyer à l’aveugle un contenu peu pertinent et vos clients pourraient alors se désinscrire de vos communications ou pire notifier vos messages comme étant des spams, au risque d’impacter votre réputation d’expéditeur et donc votre délivrabilité. Définir votre objectif est le premier pas pour créer et structurer vos campagnes email et pouvoir en mesurer les performances. Voyons donc ensemble quels peuvent être les objectifs de votre newsletter.

Informer et maintenir une relation avec les clients de votre concession automobile

Grâce à la newsletter, les concessions automobiles peuvent informer leurs prospects et clients sur leur actualité et leur expertise. En cas de situation exceptionnelle, comme c’est le cas par exemple avec le confinement, la newsletter peut être un moyen d’informer vos abonnés d’une éventuelle interruption ou modification de vos horaires, de vos services et des mesures mises en place. Vous rassurerez ainsi vos clients et vous construirez un lien de confiance avec eux.

Accroître la visibilité de votre concession automobile

Envoyer régulièrement une newsletter est souvent un excellent moyen pour générer des visites sur votre site Internet. Elle vous permet de fidéliser les abonnés de longue date et d’élargir votre audience en attirant de nouveaux lecteurs avec des contenus attractifs (conseils d’entretien, invitation à des portes ouvertes, essai de véhicules, informations essentielles liées à votre entreprise ou votre activité…). L’objectif est donc d’optimiser votre visibilité digitale et d’améliorer la notoriété de votre entreprise.
N’oubliez pas non plus que la newsletter peut être le moyen de récupérer des informations relatives à vos prospects et donc d’accroître et d’enrichir votre base de données sur tous les aspects de votre activité : véhicule Neuf (VN), véhicule d’occasion ou encore après-vente.

Augmenter le trafic sur votre site web

Le contenu de votre newsletter doit être simple et concis. Vos destinataires reçoivent des multitudes d’informations chaque jour, il est donc primordial d’aller à l’essentiel. Le but est de créer du contenu attrayant qui suscite la curiosité du destinataire afin de le faire venir sur votre site. Vous pouvez par exemple inclure dans votre email un lien vers la page web dédiée aux nouveaux véhicules à vendre ou vers un landing page présentant une offre spéciale dédiée à vos clients les plus fidèles.

Inciter à la prise de rendez-vous

Dans le contenu de votre mail, vous pouvez inclure un bouton CTA (call to action) pour que vos prospects puissent prendre rendez-vous avec un commercial de votre concession automobile ou programmer une révision en atelier.

Attirer des prospects au sein de votre concession automobile

Un des principaux enjeux de la newsletter est de donner envie à vos potentiels clients de venir vous rendre visite dans votre concession. Ainsi, veillez à mettre en avant vos nouveaux modèles en vente mais aussi vos véhicules d’occasion dans votre campagne email. Pensez également à inviter vos prospects à des journées portes ouvertes ou invitez vos plus fidèles clients à essayer un véhicule en avant-première. La newsletter est ainsi à la fois un outil puissant d’information et de fidélisation.

Comment créer une newsletter automobile ?

Choisir votre template de newsletter

Avant d’évoquer les différentes options qui s’offrent à vous pour créer vos communications, parlons de ce que vous ne devez surtout pas faire : il est fortement déconseillé de créer des emails constitués exclusivement d’une image. Cette pratique du “full image” est très souvent utilisée par les spammeurs. Si vous ne souhaitez pas être considéré comme tel par les FAI (Fournisseur d’Accès à Internet), il est donc recommandé de garder un équilibre entre la proportion d’images et de textes dans vos campagnes.

Au-delà de cet aspect relatif à la délivrabilité et à votre réputation d’expéditeur, il est fréquent que les clients de messagerie comme Outlook n’affichent pas, par défaut, les images des emails. Votre visuel peut être magnifique d’un point de vue graphique, s’il ne peut être vu, il ne vous servira plus à grand-chose surtout si aucun texte n’accompagne l’image. Pour faire face à ces problèmes d’affichage, il est donc conseillé d’inclure une copie web (lien permettant de visionner votre email depuis un navigateur internet).

Parenthèse mise à part, voici les options qu’un logiciel d’emailing comme Sarbacane vous propose pour créer votre modèle de newsletter.

Importer une création HTML

Si vous avez un département graphique ou que vous faites appel à une agence de webdesign, vous pouvez importer le code HTML d’un modèle développé par des experts de l’email marketing. Cette option nécessite toutefois de solides connaissances en codage ou des ressources externes pouvant faire le travail de création à votre place.

Utiliser un éditeur Drag & Drop

Les solutions de création de newsletters sont le plus souvent équipées d’un éditeur de messages intuitif et très simple d’utilisation. Ce type d’éditeur de contenu ne nécessite aucune connaissance technique particulière et fonctionne la plupart du temps par système de glisser-déposer (Drag & Drop).

email automobile

Les modèles personnalisables

Les solutions comme Sarbacane proposent également des galeries de templates de newsletters. Choisissez le modèle qui correspond à vos attentes et modifiez le contenu avec l’éditeur intégré pour remplacer le texte et les images.

newsletter concession automobile


⭐⭐⭐⭐⭐ – Gratuit & personnalisable

Smart Templates : le générateur de modèles intelligent

Créée par les équipes de Sarbacane, cette option vous permet d’obtenir, à la simple saisie de l’URL de votre site Internet, une douzaine de templates à votre image avec votre logo, la couleur principale de votre charte graphique et vos réseaux sociaux.
Au-delà du design, les textes automatiquement proposés sont aussi optimisés pour la conversion. Des exemples concrets de wording efficaces pour vos campagnes sont suggérés directement dans les modèles générés.

Modèles email auto

Créez votre message

Venons-en maintenant à la partie concrète de la création de votre newsletter, étape par étape.

Définir votre cible

C’est une étape clé dans la création de votre campagne. Une newsletter efficace et pertinente est une newsletter ciblée. La plupart du temps, le choix de votre segment découle de l‘objectif que vous aurez préalablement défini.
Par exemple, pour l’envoi de votre newsletter mensuelle, vous pourrez choisir de cibler les abonnés à la newsletter de votre marque automobile qui ont acheté au cours de ces trois dernières années un véhicule et qui habitent en France.

Rédiger l’objet et le preheader

Ce sont les deux parties les plus courtes de votre email et pourtant ce sont probablement celles qui méritent qu’on s’y attarde le plus. En effet, ce sont principalement ces deux éléments visibles avant même l’ouverture de votre message, qui inciteront ou non vos contacts à ouvrir votre newsletter.
Par exemple, l’objet de votre email pourrait être “Découvrez nos nouveaux SUV en exclusivité” et comme pré-header “Retrouvez nos modèles performants dotés d’un excellent confort.”.

Utiliser des visuels accrocheurs

C’est la combinaison de ces deux éléments qui vous permettra de captiver votre audience. Une image vaut mille mots alors choisissez avec soin vos visuels. Veillez à rester cohérent avec votre image de marque. Privilégiez également des images qui suscitent une émotion chez vos destinataires et bien sûr n’oubliez pas d’inclure un texte alternatif à chaque image. Ce texte facilitera la compréhension de votre message en s’affichant notamment quand les images ne se chargent pas dans la boîte de réception de vos contacts.

Visuel voiture neuve

Choisir des polices simples

Vous pourriez avoir envie d’utiliser une typographie originale pour vos newsletters. Cependant, les polices d’écriture ne sont pas toutes reconnues par les services de messagerie de vos contacts. Préférez donc avoir recours à des polices standards compatibles avec toutes les boîtes de réception.

Créer un message clair et concis

Une campagne email structurée qui va droit au but est le meilleur moyen de faire parvenir à coup sûr votre message à vos destinataires. Adoptez un style direct, des phrases courtes et veillez à ce que votre objectif soit compris à la lecture des premières lignes, voire des premiers mots de votre email. En bref, concevez une newsletter claire, agréable à lire et facile à comprendre.

Si vous invitez vos clients à une journée portes ouvertes dans votre concession automobile, faites-le clairement comprendre dès le début de votre message.

Ajouter des boutons d’action

Cela peut paraître évident mais pour inciter vos contacts à se rendre sur votre site Internet, pensez à ajouter des boutons d’appel à l’action dans votre message. Vous y placerez un lien vers votre site ou vers une landing page dédiée à une offre spécifique. Veillez à jouer avec les contrastes et les couleurs pour mettre en avant vos boutons d’action.

De manière générale, un petit conseil : placez un bouton d’action et la principale information de votre email au-dessus de la ligne de flottaison (= partie visible de votre newsletter avant que vos contacts ne scrollent vers le bas de l’email). N’oubliez pas d’ajouter un CTA à côté de chaque offre que vous proposez.

Afin d’être plus explicite, voici un exemple de texte simple et efficace que peut comporter votre CTA : “Je prends rendez-vous en atelier”.

La règle d’or d’une newsletter réussie : tester avant d’envoyer

Le contenu de votre message est maintenant terminé. Il ne vous reste plus qu’à vérifier une dernière fois que tout est en ordre avant d’envoyer définitivement votre campagne. Le meilleur moyen pour cela reste de tester votre message. Vérifiez le rendu de votre newsletter sur plusieurs boîtes de réception (outlook, webmail, etc.), sur différents supports de lecture (ordinateur, tablette, mobile) et sur plusieurs tailles d’écran. Vérifiez également que tous vos liens fonctionnent correctement. Veillez à ce que votre adresse expéditrice, le nom de l’expéditeur ainsi que l’adresse de réponse soient correctement paramétrés.

Analyser les performances de votre newsletter

Après l’envoi, gardez un œil attentif sur les principaux indicateurs de performance de votre newsletter : taux d’ouverture, taux de clics, taux de réactivité, taux de désinscriptions, etc. En mesurant l’efficacité de vos campagnes, vous pourrez affiner votre communication pour atteindre vos objectifs.

Quelles sont les bonnes pratiques de l’emailing ?

Appliquez la tendance du mobile first

75% des internautes lisent leurs emails sur des appareils mobiles. C’est pourquoi, il est primordial pour vous d’avoir une campagne email responsive design. C’est-à-dire, les textes, les images et les CTA (Call To Action) de votre email doivent s’adapter à :

  • Tous les appareils (smartphones, tablettes…)
  • Tous les types de mailbox (Gmail, Yahoo, Free…)
  • Tous les types de navigateurs Internet

L’EmailBuilder de Sarbacane vous permet de créer des emails responsive avec un affichage optimal quel que soit le support de lecture.

emailing garage auto


⭐⭐⭐⭐⭐ – Gratuit & personnalisable

Personnalisez un maximum vos emails marketing

Il est essentiel de personnaliser le contenu de vos newsletters pour mieux capter l’attention de vos destinataires. Par exemple, vous pouvez mettre le nom ou le prénom de vos futurs acquéreurs de véhicule dans l’objet et dans le contenu de l’email afin de renforcer un lien de proximité entre votre concession automobile et vos prospects, clients.

Avec le logiciel d’emailing Sarbacane, deux options s’offrent à vous pour personnaliser facilement le contenu de vos emails :

  • Les champs de personnalisation qui vont vous permettre de personnaliser le contenu, l’objet ou le preheader de votre newsletter. Par exemple, insérez le prénom de votre contact dans l’objet de votre message pour attirer son attention.
  • Les blocs conditionnels qui vont vous permettre d’afficher une version différente d’un bloc complet de votre campagne en fonction de critères différenciants de vos contacts. Par exemple, vous pouvez afficher un bloc de contact avec les coordonnées du commercial en charge de chaque client.

Soignez le timing de votre envoi

Trouver le bon moment pour envoyer une newsletter est souvent un casse-tête. Pourquoi ? Tout simplement parce que le moment idéal est différent pour chacun de vos destinataires.
Pour parer à cette difficulté commune à tous les secteurs, Sarbacane propose plusieurs options d’envoi :

  • Envoi immédiat : votre campagne est envoyée instantanément à tous les destinataires de votre liste de contacts. Cette option est idéale si vous devez communiquer rapidement une information importante.
  • Envoi en différé : sélectionnez un jour et une heure d’envoi afin de programmer votre campagne à plus tard. Cette option vous permet de programmer vos campagnes emailing à l’avance. La solution parfaite pour planifier l’envoi de vos campagnes lors de vos prochaines vacances par exemple.
  • Envoi prédictif : votre campagne est envoyée individuellement au meilleur moment pour chaque destinataire. Les algorithmes de l’envoi prédictif permettent de déterminer l’heure et le jour d’envoi idéaux pour chaque contact en analysant leurs habitudes. Chaque contact recevra donc votre campagne au moment exact où il sera le plus enclin à l’ouvrir et à la lire.

Automatisez vos envois : envoyez le bon message au bon moment

L’email automation vous permettra de personnaliser et segmenter vos envois en fonction du parcours d’achat de chacun de vos prospects et clients. Il s’agit tout simplement de la mise en place de scénarios automatiques de mails déclenchés par une date (rappel de contrôle technique, anniversaire client, etc.) ou par un événement (inscription à une newsletter, demande de devis pour une réparation, demande d’informations relative à un véhicule neuf ou d’occasion) propre à chaque client.

Par exemple, lorsqu’un visiteur de votre site s’inscrit aux prochaines journées portes ouvertes de votre concession automobile, envoyez-lui automatiquement un scénario le remerciant pour son inscription avec un résumé du programme et des horaires. Vous pourrez ajouter à votre scénario un email de rappel quelques jours avant l’événement.

Restez cohérent !

Enfin un dernier conseil, gardez en tête que vos newsletters font partie intégrante de votre stratégie marketing. Vous devez donc veiller à conserver une cohérence visuelle avec votre image de marque et vos autres canaux de communication. Vous vous assurez ainsi d’être facilement identifié et reconnu par vos destinataires.

exemple newsletter automobile lexus

Pour terminer, souvenez-vous qu’une communication ciblée, réfléchie et régulière avec votre clientèle est un des piliers d’une stratégie de fidélisation réussie. Bien utilisée, la newsletter est donc l’un des meilleurs moyens pour créer une relation solide et durable avec les prospects et clients de votre concession automobile.

Catégories
Créer un emailing

Comment faire un emailing avec WordPress ?

emailing wordpressLe marché des solutions emailing est vaste et les solutions disponibles sont nombreuses, couvrant ainsi la plupart des besoins des marketeurs. Ou presque.

Pour les utilisateurs WordPress, le choix peut être difficile : faut-il choisir un outil « classique » ou un outil emailing dédié à WordPress ? Nous verrons ici quels sont les avantages de faire un emailing sur un outil dédié uniquement à WordPress, en comparaison avec une solution traditionnelle.

Solution emailing WordPress VS. solution classique

Fonctionnalité Solution emailing traditionnelle Solution emailing WordPress
Editeur d’email responsive
Connexions CRM
Serveurs SMTP * sauf Jackmail
Intégration avec WordPress
Automation des articles WordPress
Statistiques détaillées
Support Live
Licence payante * sauf Jackmail

L’envoi de newsletters via WordPress a pour principal avantage de pouvoir être configuré rapidement. Puisqu’il s’agit d’ajouter un simple plugin, aucune étape d’installation supplémentaire (si ce n’est l’inscription) n’est nécessaire.

Vos contacts s’ajoutent automatiquement à vos listes de destinataires et vous pouvez commencer à envoyer des campagnes presque immédiatement.

 

Pourquoi envoyer des newsletters avec WordPress ?

WordPress a déjà conquis 1 site sur 4 dans le monde, il est donc normal aujourd’hui de s’interroger sur les outils qui existent sur cette plateforme. Sur WordPress, comme sur votre téléphone mobile, il y a des applications, appelées Extensions (ou Plugin en Anglais) et il en existe plus de 50,000 dans la base de donnée WordPress, rien que ça!

L’envoi de newsletters avec WordPress est une solution plus qu’intéressante pour les détenteurs de blogs réalisés sous ce CMS.

L’avantage principal de créer et envoyer ses newsletters via WordPress est de ne pas être obligé d’en sortir pour aller le créer sur un autre outil, multipliant ainsi les interfaces.

L’envoi de newsletters via WordPress peut également être configuré rapidement et en toute simplicité, ce qui facilite la vie des internautes.

Certains outils permettent notamment d’automatiser l’envoi de newsletters dès lors qu’un ou plusieurs articles sont mis en ligne.

Ce sont toutes ces raisons qui font des plugins de newsletter WordPress les alliés idéaux des bloggeurs et marketeurs cherchant à communiquer auprès de leurs contacts simplement, rapidement et sans stress.

Pour autant il faut bien souvent payer le plugin pour avoir accès à l’ensemble des fonctionnalités et un tantinet de support client.
Ensuite, il faut également chercher un serveur SMTP à brancher sur son plugin car la plupart du temps, cela n’est pas inclus. Bref, ça n’est finalement pas si simple malgré un panel de solutions très large.

Il existe pourtant des solutions qui répondent à toutes les problématiques, comme Jackmail, un plugin WordPress gratuit jusqu’à 3,000 mails par mois, qui s’utilise directement depuis WordPress et qui intègre sa propre plateforme d’envoi. C’est ce plugin que nous utiliserons pour illustrer nos propos.

 

Comment faire une newsletter WordPress ?

Commençons déjà par installer un plugin de newsletter WordPress en se rendant dans l’espace Extension de votre site.

Une fois celui ci-installé puis activé, il apparaît dans le menu latéral gauche, bien atypique, de WordPress.

plugin newsletter wordpress

L’envoi de campagnes d’emailing depuis WordPress, ne diffère pas des outils de marketing traditionnels. C’est même globalement la même chose, à quelques exceptions près.

 

Editeur d’emails responsive

La majorité des plugins WordPress dédiés à la création et à l’envoi de newsletters ont un éditeur qui permet de produire du contenu rapidement, qui plus est, responsive.

L’avantage d’être dans un environnement WordPress est que tous vos articles, pages, etc, serviront de contenu pour votre campagne. Ils seront directement intégrables dans votre newsletter.

Vous pourrez ainsi importer en quelques clics les derniers articles que vous avez réalisés, sans avoir besoin de retaper le titre, le texte d’introduction, d’importer l’image d’en-tête, etc.

créer newsletter wordpress

La plupart des outils permettent aussi de créer des newsletters automatisées afin de pouvoir générer facilement des contenus sans avoir besoin de bouger le petit doigt. Dans notre exemple, Jackmail permet de définir un seuil d’articles publiés qui, une fois atteint, déclenche la création et l’envoi d’une newsletter.

 

Connexions CRM

Assurez-vous que votre plugin WordPress vous permet de récupérer vos données quelle que soit leur provenance. Vos données pourraient être dans un fichier Excel, une base de données CRM ou même dans un plugin WordPress comme WooCommerce. A vous de vous assurer que votre plugin se connecte bien avec toutes ces bases.

L’avantage du plugin WordPress est sa facilité d’interconnexion avec d’autres plugin. C’est une véritable communauté où les outils peuvent être facilement connectés entre eux. Un avantage de taille lorsque l’on travail avec plusieurs outils de relation client par exemple.

 

Serveur SMTP

Dans notre exemple de plugin, Jackmail intègre une plateforme d’envoi (SMTP) pour envoyer les campagnes d’emailing. Il est malheureusement le seul plugin à ce jour à proposer cette fonctionnalité.

Les autres plugins vous demanderont de vous connecter à un relai SMTP par vous même pour pouvoir envoyer vos campagnes. Un vrai parcours du combattant pour tout néophyte.

 

Statistiques détaillées

Evidemment, envoyer une campagne email et n’avoir aucun résultat consiste en somme à envoyer une bouteille à la mer.

Et ce n’est pas parce qu’on est sur WordPress qu’on n’aurait pas le droit d’en avoir.

Si les statistiques proposées par les outils de newsletter WordPress ne sont pas aussi complets que ceux des solutions traditionnelles, on y retrouve souvent l’essentiel : ouvertures, clics, suivi comportemental, technologie.

emailing wordpress

 

Support Live

Essentiel quand on a besoin d’aide, un support accessible en direct est un atout considérable.

Il est de toute façon important de se tourner vers un plugin avec une documentation fournie. Mais si en plus, vous pouvez les questionner en ligne, c’est un vrai bonus !

newsletter wordpress

 

Licence payante

La quasi totalité des plugins de newsletter WordPress vous demanderont, moyennant support ou fonctionnalités supplémentaires, de payer une licence annuelle pour leur plugin.

Ce n’est pas le cas du plugin Jackmail que nous avons essayé. Il est entièrement gratuit, toutes les fonctionnalités y sont intégrées, et le support avec. Si vous souhaitez le télécharger pour l’installer sur votre WordPress, cliquez-ici.

 

CET ARTICLE VOUS INSPIRE ?
EMAILING.BIZ VOUS RECOMMANDE JACKMAIL !

Créez de superbes emails, automatisez vos newsletters, gérez vos contacts, suivez vos performances… le tout au sein de votre interface WordPress ! Le meilleur plugin de newsletters pour WordPress, 100% made in France 🇫🇷

Simple & Rapide • Support chat gratuit • Gratuit jusqu’à 3.000 emails/mois

Mots recherchés pour arriver sur cette page :

  • comment faire un emailing
  • wordpress mailing
  • emailing gratuit wordpress
  • wordpress emailing
  • creer un email wordpress
  • emailing wordpress
  • envoyer un émail automatique wordpress
  • formulaire wordpress crm language:FR
  • la gestion des mails du newsletters dans un site wordpress
  • mailing list wordpress
Catégories
Créer un emailing

8 Sites d’Exemples d’Emails pour vous Inspirer dans la création de vos Newsletters

exemples newslettersParce que nous savons que l’inspiration n’est pas toujours au rendez-vous au moment de créer sa future newsletter, nous vous dévoilons nos 8 sites favoris pour renouveler son stock d’idées lorsqu’il arrive à expiration.

La plupart de ces sites ne sont que des exemples d’emails envoyés par les marques, triés par domaines d’activité, secteur etc. Mais certains sont de véritables sources de templates que vous pouvez éditer et personnaliser à votre effigie.

Si vous connaissez d’autres sites intéressants, n’hésitez pas à les ajouter en commentaire !

 

The Mailing Book

the mailing book

Le site n’est plus mis à jour depuis Décembre 2015 mais se targue tout de même une très large galerie d’emails et de newsletters 100% français, triés par marques, par secteurs d’activité et par thématiques.

 

ReallyGoodEmails

really good emails

Une énorme sélection d’emails en anglais sélectionnés pour leur design travaillé et original. Ils sont classés selon leur utilité : activation de compte, email de bienvenue, e-commerce, promotions, etc… Vous pouvez même voir la version en ligne des emails et en éditer le code pour les personnaliser à votre image. C’est sûr, vous y trouverez l’inspiration dont vous avez besoin pour réussir vos propres emails !

 

Templates Sarbacane

templates emailing sarbacane

La solution emailing française Sarbacane met à disposition gratuitement sa propre galerie de templates emailing créés par des professionnels de l’email marketing. Ils sont destinés à être importés directement dans le logiciel Sarbacane pour être personnalisés à votre image et son 100% responsive design. Vous devez bien entendu posséder Sarbacane pour pouvoir les utiliser.

 

HTML Email Gallery

html email gallery

Une autre grande galerie de newsletters dans laquelle on retrouve les plus grandes marques comme Uber, Dropbox ou encore Google Play. Les centaines d’emails présents sur ce site sont classés par couleurs, par type de contenu, par événements, par secteur d’activité ou encore par saison. Vous aurez largement de quoi trouver votre bonheur.

 

HTML Email Designs

HTML Email Designs

Un site très sympathique et facile à explorer, bien que les emails ne soient pas du tout classés. Ici, on fonctionne au coup de cœur. Si un email vous plaît, cliquez, et visualisez le. On retrouve pas mal de marques célèbres comme Adobe, Levi’s, Marvel ou encore Spotify. Mais ici, le design prime sur le nom.

 

Email Gallery

email gallery

Email Gallery est un site très accueillant proposant des emails assez originaux et pas forcément de grandes marques. On retrouve un tri par structure, par couleur et par secteur d’activité. Si vous cherchez des idées qui sortent du lot, allez y faire un tour !

 

Email Newsletter Examples

email newsletter exemples

Difficile de faire plus explicite : Email Newsletter Exemples. Je pense que c’est suffisamment clair. Ce site collaboratif regroupe bon nombre d’exemples d’emailing de toutes sortes proposés par les internautes. Les newsletters sont classées par type : relance de paniers abandonnés, email anniversaire, sortie de produit, etc.

 

Pinterest

pinterest

On trouve de nombreux tableaux regroupant des idées d’emails sur le réseau social Pinterest. En tapant certains mots-clés dans la barre de recherche, on peut facilement tomber sur des listes très intéressantes. En voici quelques-unes :

Mots recherchés pour arriver sur cette page :

  • newsletter exemple
  • exemple emailing
  • emailing inspiration
  • https://www emailing biz/creer-un-emailing/exemples-emails-inspiration/
  • TEMPLAITE emailing dinformation
Catégories
Gérer ses destinataires

Emailing : relancez vos prospects sans les spammer

Emailing de relance visuelParce qu’on vous a déjà donné beaucoup de conseils techniques pour vos emails, je vous propose aujourd’hui un point plus stratégique pour améliorer le retour sur investissement de vos campagnes.

Disons que vous avez préparé une belle campagne pour annoncer votre dernière nouveauté, que vous avez bien segmenté votre base et que votre emailing est prêt à partir. Seulement voilà, les retours ne sont pas ceux que vous espériez : peu de retour, peu de ventes, peu de ROI.

Mais ne laissez pas tomber cette campagne, il y a encore quelque chose à faire ! Parfois, renvoyer votre campagne peut s’avérer bénéfique !

Voyons donc point par point comment insister et renvoyer une campagne qui n’a pas bien marché sans être intrusif.

 

Segmentez à nouveau

Eh bien oui ! Je n’ai pas dit de renvoyer votre campagne à ceux qu’elle a déjà intéressés ! Comprenez par-là que vous devez faire un nouveau tri dans vos destinataires en tenant compte des résultats de la campagne d’origine. Retirez tous les cliqueurs de votre nouvelle liste pour ne pas risquer de les harceler mais gardez les ouvreurs : peut-être qu’ils n’ont pas eu le temps de se pencher sur votre email sur le coup et qu’ils ont fini par oublier ! L’important, c’est de les amener à se rendre sur votre site.

N’oubliez pas de bien prendre en compte les désabonnements précédents pour éviter de salir votre image ou de recevoir des plaintes.

 

Changez l’objet

L’idée, comme on l’a dit, n’est pas de bombarder vos contacts avec des emails qu’ils ont déjà reçus mais bien d’envoyer une campagne de relance, très similaire.

Commencez par modifier l’objet de la campagne, avec quelque chose de plus audacieux. Après tout, vous n’avez rien à perdre ! L’intérêt d’une campagne de relance, c’est que l’on sait ce qui n’a pas vraiment marché et que l’on peut en quelque sorte rattraper le coup.

Ainsi, si votre taux d’ouverture est faible parce que vos prospects n’ont simplement pas « accroché » à votre objet, vous obtenez une seconde chance et vous évitez par la même occasion de rendre trop évidente votre relance. Un objet différent, c’est logiquement un contenu différent !

 

Modifiez le contenu

En ce qui concerne le contenu de votre emailing, vous devez changer du tout au tout. Si l’objectif et la landing page restent les mêmes, l’approche et le message doivent changer. Essayez d’amener le sujet de manière différente : demandez à vos prospects s’ils ont bien reçu votre email précédent ou s’ils ont entendu parler de votre nouveau produit par exemple.

Jetez un œil à vos précédents call-to-actions ; peut-être n’ont-ils pas été convaincants ? Ou mal positionnés ? Certains de vos contacts ont peut-être trouvé votre offre intéressante mais n’ont pas été suffisamment séduits par votre emailing. Essayez de comprendre quels points ont pu les rebuter et corrigez cela !

Autre chose, si votre offre faisait l’objet principal de votre premier email, il est peut-être judicieux de le mettre un peu moins en avant lors de votre relance. Ne jouez pas à ceux qui souhaitent vendre coûte que coûte.

Enfin rappelez-vous, l’idée n’est pas de spammer vos contacts mais de leur apporter quelque chose qui leur sera bénéfique : du contenu. Essayez de combiner votre offre avec du contenu pertinent comme un article qui mettra en avant les avantages de votre produit pour vos clients et comment cela peut leur être utile.

 

Servez-vous de l’email transactionnel

Les emails transactionnels sont tous les emails envoyés automatiquement suite à une action de la part de l’utilisateur ou du client. Par exemple, un email de confirmation de commande ou de renouvellement de mot de passe. Ce sont des emails attendus et dont le taux d’ouverture avoisine les 50% (source : Tipimail).

C’est l’occasion idéale pour parler succinctement de votre offre à l’aider d’un call-to-action pas trop agressif. Vous toucherez ainsi des clients intéressés et actifs et donc plus à même de répondre positivement à votre offre. Faites-la durer le temps en la plaçant dans ces emails !

 

 

Il est toujours délicat de relancer des contacts sur un sujet déjà évoqué et pour lequel vous avez déjà prospecté. Agissez de manière stratégique, segmentez et nettoyez vos bases, ne soyez pas intrusif et n’essayez pas de « piéger » vos clients. Ils vous le rendront !

Catégories
Créer un emailing

5 conseils pour des boutons d’action qui convertissent

Améliorer vos CTACe sont bien souvent les détails qui font la différence entre un bon emailing et… un emailing rentable ! Si l’objet, le pré-header, le contenu, le design, la personnalisation et le ciblage sont capitaux, les call-to-actions sont en quelque sorte l’élément qui amènera votre destinataire sur votre site web… ou pas !

Une petite définition ? Le Call-to-action, ou bouton d’appel à l’action, est un bouton présent sur un site, un blog ou dans notre cas, dans le corps d’un email, cherchant à inciter le lecteur à cliquer pour effectuer une action. Sauf que pour qu’un bouton soit efficace, il doit remplir certaines conditions…

Afin d’améliorer l’expérience utilisateur, les appels à l’action font l’objet d’une véritable réflexion stratégique : où doit-on les placer ? Sous quelle forme ?

 

Utiliser les bons mots

Déjà, la base d’un call-to-action c’est sa capacité à donner envie au lecteur de cliquer. Il doit implicitement guider son parcours dans l’email. Mais pour être convaincant, vous ne devez pas laisser le choix au lecteur : soyez impératif.

Utilisez alors des verbes d’actions pour forcer un peu la main. Le classique « Cliquez-ici » est efficace par exemple. Mais le contexte du call-to-action est tout aussi important : le lecteur doit savoir ce qui l’attend lorsqu’il cliquera. L’offre doit donc être explicite, pas de mauvaise surprise.

Choisissez un verbe qui définit avec précision l’action que va permettre votre call-to-action : « Essayez maintenant », « Profitez de l’offre », « Inscrivez-vous gratuitement »…

N’hésitez pas également à donner au lecteur un sentiment d’urgence dans le cas d’une offre éphémère. Rappelez-lui que c’est le moment ou jamais pour cliquer et profiter de votre offre : « Réservez vite ! »

Enfin, n’hésitez pas à sortir un peu des sentiers battus en tentant l’originalité. Si un banal « Cliquez-ici » est généralement plutôt efficace, n’hésitez pas à être plus précis et à apporter une touche d’audace dans vos propos. Nous avions par ailleurs déjà rédigé un article pour vous aider à améliorer la créativité de vos CTA.

Les notions de gratuité ou de périodes d’essai sont également des termes attrayant et rapportant beaucoup de clics.

SURTOUT NE PAS CLIQUER

 

Changez de perspective

Plutôt que de parler à l’impératif, certains préfèrent opter pour la conjugaison des verbes d’action à la première personne. Une technique empathique qui vous met à la place de votre destinataire et vous fait parler pour lui.

Des CTA comme « Je m’abonne », « Je craque » ou « J’en profite » permettent de vous faire prendre part à la décision finale de votre lecteur. Cliquera, cliquera pas ? Faites le premier pas et augmentez vos chances de conclure…

JE CLIQUE Par pure curiosité...

 

Un design attractif et contrasté

Même si le titre de ce paragraphe dit déjà presque tout, il y a quelques règles de base à respecter pour que votre call-to-actioUn clic = un chaton sauvén soit le plus efficace possible.

Esthétiquement, il doit être agréable à regarder et ne pas trancher avec l’aspect général de votre email ou avec votre propre charte graphique. Essayez aussi de suivre les tendances en matière de design pour vous adapter à ce qu’il se fait d’ordinaire. En ce moment, le Flat Design est à l’honneur. Simplicité et sobriété sont les maîtres mots du design d’aujourd’hui.

S’il ne doit pas « trancher » avec le reste de l’email, il doit néanmoins faire contraste avec la couleur de fond. Utilisez une couleur flash qui attire l’œil du lecteur directement sur le call-to-action et donnez-lui une forme moderne.

 

Taille et positionnement

La taille de votre call-to-action doit être bien dosée : pas trop petite car il passerait inaperçu, mais pas trop grande pour ne pas paraître trop agressif envers le destinataire. Mais s’il ne faut pas qu’elle prenne toute la largeur de votre email, l’idée est qu’il soit bien visible et ce, du premier coup d’œil. C’est pour cela que son positionnement dans l’email compte énormément. Il doit se trouver au-dessous ou à droite de l’offre énoncée, soit, juste après.

On peut envisager également plusieurs call-to-action dans le même email mais rédigés de manières différentes et placés stratégiquement : si votre lecteur est obligé de scroller vers le bas pour voir l’ensemble de votre email, n’hésitez pas à placer un second CTA vers la fin. Cela lui rappellera votre offre et en maximisera l’impact.

DECOUVREZ LE SENS DE LA VIE

La landing page

N’oubliez pas que le but d’un call-to-action est de créer du trafic sur votre site web et de vendre. Pour cela, il est primordial de rediriger votre CTA vers LA bonne page de votre site. Soit directement sur un panier pré-rempli lorsqu’il s’agit d’une commande, soit sur un formulaire d’inscription très court, etc… Le contenu de la page en question doit correspondre exactement à l’attente du lecteur.

Il faut qu’un minimum de clics sépare votre bouton de l’action finale souhaitée. Le visiteur ne doit pas avoir à chercher sur votre site le moyen de profiter réellement de votre offre. Vous proposez un code promo pour une réduction sur la commande ? En cliquant sur votre bouton, le client doit se retrouver avec un panier déjà rempli, le code promo déjà rempli et la réduction déjà appliquée !

Moins le visiteur aura d’étapes à franchir, moins vous risquerez de le perdre. Vous devez bien considérer le fait qu’il ait déjà vu votre email, qu’il l’ait ouvert, qu’il ait lu son contenu et qu’il ait cliqué sur un lien. C’est probablement un très faible pourcentage de l’ensemble de votre base de destinataires. Si le prospect en est arrivé là, c’est qu’il présente un véritable intérêt pour vous et ce que vous proposez. Ce serait trop dommage de le perdre maintenant !

Alors une landing page dédiée, adaptée et ergonomique vous permettra de conserver les visiteurs de votre site et d’augmenter vos chances de transformer la visite.

 

Bonus : quelques exemples supplémentaires

Afin d’illustrer ces super-conseils, voici quelques exemples :

  • « You should follow me » 

Des blogueurs tel que le webdesigner Dustin Curtis, ont expérimenté différentes formulations afin d’engager davantage de followers sur leur compte Twitter.

En modifiant le classique « Follow me on twitter » (Suivez-moi sur Twitter) par « You should follow me on Twitter » (Vous devriez me suivre sur Twitter), une tournure de phrase pouvant vous sembler très similaire à la première, Dustin a vu son taux de clic grimper de 4,70% à 12,81% !

  • « Learn what’s new » 

La formulation de l’appel à l’action « Learn what’s new » (Découvrez les dernières actualités) s’opposant à la formule traditionnelle impérative « Subscribe to our newsletter » (Abonnez-vous à notre newsletter) est écrite de manière à attiser la curiosité des internautes et orienter leur intérêt pour engendrer l’action.

Au même titre, en utilisant « See how Bob can help you increase your business » (Découvrez comment Bob peut vous aider à développer votre activité), le consultant Bob Phibbs exprime à ses abonnés les avantages qui leur sont réservés. 

  • « Take me there »

Booking.com joue la carte de l’originalité pour ses call-to-action et nous fait voyager en remplaçant le classique bouton « Book now » (Réserver maintenant) par « Take me there » (Emmenez-moi là-bas). De la même manière, le célèbre site de réservation d’hôtels en ligne nous invite à « être la première personne informée » en nous abonnant à la newsletter.

  • « Je craque »

formuleSi vous aussi, le concept du packaging minimaliste et haut en couleur de Monoprix vous emballe, sachez que vous avez tout autant à apprendre de leur manière de guider leurs abonnés à l’action. En effet, dans ses emailings Monoprix a troqué le classique « Acheter » par une formule plus évocatrice « Je craque ».

Il en va de même pour ses jeux concours, dont voici deux visuels :

 

17791_10151293658816455_1252389007_njejoue

Quel est l’appel à l’action qui vous pousserait davantage à jouer ?


En résumé, vos call-to-action doivent être pensés du début à la fin. Le fond comme la forme sont à travailler, et l’aval de tout ça doit être adapté à votre promesse. Un call-to-action bien pensé peut être un atout redoutable pour doper vos conversions… N’hésitez pas également à réaliser des A/B Tests avec différents CTA pour voir ce qui plaît le plus à votre audience ! 

Mots recherchés pour arriver sur cette page :

  • emailing call to action nudge
  • puce bouton action email
Catégories
Se perfectionner

Comment reprendre contact avec mes destinataires inactifs ?

Généralement, nous pensons qu’un contact qui se désabonne de nos communications par email est un contact perdu…
Ce qui est faux : 1 tiers des internautes français ont déjà acheté un nouveau produit ou un service d’une marque à laquelle ils s’étaient désabonnés*. Alors lorsqu’un contact se désabonne ou ne lit plus vos emails, ce n’est pas parce qu’il ne vous aime plus ou ne veut plus commander chez vous. Il veut peut-être juste un peu plus de liberté.

 

Vous souhaitez relancer les inactifs ?

Voici un exemple des 3 Suisses :

Dans ma boîte de réception, je reçois des emails 3 Suisses, je ne les ouvre jamais, sauf peut-être pendant les soldes, et encore… Aujourd’hui, « Chloé de 3Suisses » m’envoie un email avec pour objet : « Je t’aiiiiiiimeeeeeuuuu ! ».
Celui-ci m’interpelle parce que ce n’est pas la Saint Valentin, si ?

En ouvrant l’email, voici ce que j’y découvre :

3Suisses

Un email automatique de relance pour les contacts inactifs !

La mise en page est sympathique et le message me donne limite envie de dire que oui, c’est reparti, je veux bien continuer à recevoir les emails, même si je ne les ouvre jamais. En plus, il m’offre une réduction et une livraison gratuite.

Alors, question : si un contact n’ouvre jamais vos emails, vous pensez qu’en envoyant un email de relance, il confirmera toujours vouloir recevoir vos campagnes ?
Personnellement, si je réponds oui, je ne suis pas sure d’ouvrir les prochaines campagnes emailing. Alors, désolée, je vais répondre que l’engagement ce n’est pas pour moi ! En tout cas, pas avec 3 Suisses !

Après une campagne de relance, il est important et indispensable de supprimer de vos base de contacts les destinataires n’ayant pas ouvert l’email, ils n’ouvriront surement pas les suivants, et bien sur ceux qui ont cliqué sur le bouton « Désabonnez-moi ».

 

Avez-vous déjà testé les emails de relance ? Avez-vous eu des retours positifs ?

*Etude SNCD EMA BtoC 2015

Catégories
Se perfectionner

A quelle fréquence envoyer ma newsletter ?

illustration fréquences d'envoi emailingC’est probablement l’une des questions existentielles de l’emailing. Le genre de question que tout le monde se pose, surtout lorsque l’on débute en emailing. Quelle est la fréquence d’envoi parfaite pour mes newsletters ?

J’imagine que vous vous en doutez, la fréquence parfaite n’existe pas. Désolé de vous décevoir, mais c’est souvent comme ça en emailing. En revanche, je peux vous donner quelques conseils pour trouver votre fréquence d’envoi idéale par vous-même…

 

Soyez réguliers

Avant de définir la fréquence de vos envois, gardez bien en tête que la régularité de vos newsletters est une priorité absolue. C’est une règle de base à laquelle vous ne devez surtout pas déroger !

La raison est toute simple : vous devez habituer vos lecteurs à recevoir vos nouvelles pour assurer leur fidélité. Votre newsletter doit être attendue et reçue en temps et en heure. Si vous envoyez une fois par mois, choisissez toujours le même jour dans le mois. Si vous préférez un envoi hebdomadaire, envoyez le même jour chaque semaine, sans exception.

Vous avez oublié d’envoyer votre newsletter ce mois-ci ? Ou alors vous avez jugé qu’en Août c’était les vacances et qu’il valait mieux reporter l’envoi ? Ne faites pas l’erreur de perturber votre rythme en en envoyant plus que d’ordinaire le mois suivant ! Vous passerez pour un spammeur et vos abonnés pourraient être désagréablement surpris…

 

Comment définir ma fréquence emailing idéale ?

Bien qu’il n’y ait pas de recette miracle, on peut tout de même remarquer que certains domaines d’activité et certains contenus préfèreront des périodicités qui leur sont propres.

Prenons l’exemple d’un blog spécialisé dans la veille digitale et web. Etant donné l’amas d’informations journalières en termes de nouveautés dans ce domaine, on peut pencher vers une newsletter hebdomadaire (ou même dans certains cas quotidienne), ce qui est pour le coup un rythme très soutenu.

A l’inverse, un artisan créateur de produits faits-mains sera plus à l’aise avec une newsletter un peu plus rare. Les nouveaux produits étant plutôt longs à créer, il vaut mieux privilégier une fréquence facile à tenir et pour laquelle on aura toujours quelque chose à présenter.

Pour faire la moyenne, beaucoup d’entreprises privilégient un rythme mensuel voire bimensuel. C’est une bonne fréquence pour un commerce plus « classique » et c’est la plus utilisée (33% des entreprises en BtoB envoient une fois par mois et 22% deux fois par mois selon une étude de CCMBenchmark).

 

Mais quoi qu’il en soit, rappelez-vous bien ces deux points : une fréquence trop intense lassera vos abonnés tandis qu’un envoi trop rare vous fera tomber dans l’oubli !

Pour définir votre propre fréquence, vous devez vous poser les bonnes questions : Quels types de contenus vais-je ajouter à mes newsletters ? Aurais-je suffisamment de choses à dire si je choisis un envoi hebdomadaire/bimensuel/etc… ? Est-ce que je pourrais le tenir à l’année ?

Tout dépend de votre capacité à fournir du contenu pertinent et des nouveautés à vos abonnés.

 

Laissez-leur le choix

Parfois, il vaut mieux laisser vos abonnés choisir eux-mêmes la fréquence qu’ils préfèrent. En créant un formulaire sur votre site avec une case à cocher pour choisir leur fréquence, vous vous assurez de ne pas les spammer.

Cette technique est très souvent utilisée lorsque l’on propose une fréquence d’envoi assez soutenue. Certains utilisateurs ne sont pas gênés de recevoir une newsletter tous les jours, tant que le contenu les intéresse. Mais en proposant une alternative hebdomadaire ou bimensuelle, on permet à chacun de choisir selon ses préférences.

 

Segmentez vos abonnés

Pour aller encore plus loin, il est souvent nécessaire de définir différentes fréquences d’envoi ainsi que différents types de newsletters. Vos plus proches clients doivent être chouchoutés dans un souci de fidélisation. Il n’y a rien de plus précieux qu’un client fidèle et vous devez consacrer un maximum d’efforts pour les garder.

Souvenez-vous que l’emailing est essentiellement un canal de fidélisation avant d’être un canal de prospection. Alors segmentez vos contacts et définissez pour chaque catégorie une fréquence appropriée et un type de contenu qui leur sera pertinent.

N’hésitez pas par exemple à augmenter la cadence pour vos contacts proches et à leur placer du contenu orienté marketing et corporate. Vous savez que ces abonnés seront les plus enclins à se rendre sur votre site et qu’ils seront les plus intéressés par ce que vous dites. Au contraire, vos nouveaux abonnés ou ceux n’ayant jamais été clients ne passeront que peu de temps à lire vos contenus. De belles images et un contenu très succin leur plaira d’avantage et vous pourrez ainsi commencer à les séduire…

Mots recherchés pour arriver sur cette page :

  • à quelle fréquence envoyer des emails de newsletter ?
Catégories
Rédiger son contenu

Emailing : comment se préparer pour la rentrée ?

Illu rentree emailingCa y est, la fameuse rentrée est arrivée et il est temps de se remettre au travail. C’est triste mais c’est comme ça ! Le moment est venu de se préparer bien comme il faut pour faire un « back to business » parfait.

Période de consommation favorable, cette période n’est pas à négliger. Au contraire : vos clients sont de retour. Que ce soit pour la rentrée des enfants, les plaisirs des parents ou les prochains week-ends à programmer, les offres et les promotions concernent tous les secteurs d’activités.

Aujourd’hui, je vous propose quelques conseils pour bien entamer l’année en termes de stratégie email marketing.

 

Faites le point

Oui bon, je sais qu’on a connu plus percutant comme intro, mais c’est un point capital. Faites un bilan global de la stratégie emailing que vous avez employée cette année. Quels ont été vos taux d’ouverture moyens ? Quels sujets ont le mieux marché ? Quelle campagne n’a pas du tout intéressé ?

Si vous le pouvez, faite un rapport rapide sous forme de courbe comparant vos taux d’ouverture et vos taux clics durant l’année, et constatez les périodes fortes et les périodes creuses.

En fait, vous devez rassembler toutes les informations et statistiques possibles pour faire une analyse correcte de votre stratégie. Et pour ça, vous avez de la chance : l’emailing est le seul canal de communication qui permet de tels retours.

Une fois ce rapport préparé, posez-vous la même question à chaque fois : pourquoi ? Vous comprendrez vite de vous-même que certaines thématiques ne sont pas vraiment à garder pour la suite, mais qu’en revanche, certains sujets ont passionné vos lecteurs. Et une fois que vous aurez trouvé ces points-là, vous pourrez passer à la suite.

 

Allez plus loin

Maintenant que vous avez cerné les attentes de vos clients et prospects, vous avez une vision assez précise des points sur lesquels rebondir.

Par exemple, il est toujours intéressant de prolonger ou de relancer une offre qui a plu et qui a marché, et non pas, comme certains le pensent, de relancer une offre qui n’a pas généré grand-chose pour « rattraper le coup ». Ce serait gâcher du temps, de l’argent et de l’énergie pour une cause perdue.

Vous observerez peut-être également que certaines campagnes n’ont ni vraiment marché, ni vraiment raté. C’est peut-être parce que vous n’êtes pas allé au bout de vos idées ! Il serait intéressant de retenter le même type de campagne mais en rectifiant certains défauts. Et cela peut aller de l’objet au nombre de Call-to-Action, en passant par le jour et l’heure d’envoi…

Bien entendu, et vous le savez maintenant, ce n’est pas une science exacte. Alors restez pragmatiques, et pensez vos newsletters comme si elles vous étaient destinées.

 

N’ayez pas peur du changement

Alors attention, je ne vais pas vous dire que vous devez changer votre façon de faire du marketing. Si vous pensez être sur la bonne voie, restez-y ! Non, ici je parle plutôt de changements purement liés à la forme et l’esthétique de vos emails et de vos newsletters.

Quelques petites modifications dans la structure, quelques changements de couleurs… Rien qui puisse gêner les habitudes de vos lecteurs en soit, mais le fait d’apporter un peu de fraîcheur est toujours bénéfique.

Cela montre déjà que vous avez la capacité d’évoluer et que votre activité bat son plein. Mais le visuel n’est pas qu’un simple apport esthétique et superficiel : il reflète toute la personnalité de votre entreprise et surtout, il a cette capacité à rendre intéressant ou pas un contenu du premier coup d’œil.

Cela ne vous est jamais arrivé de quitter un site ou de fermer une page web quasi instantanément après avoir vu son design ? Et ce, sans même avoir lu une phrase ? Un design qui change (en bien !), c’est l’assurance de conserver l’attention de vos lecteurs. Et puis, les tendances changent très vite ! A ce propos, vous pouvez retrouver ici l’interview de Florent, webdesigner chez Sarbacane, qui vous parle des tendances actuelles en matière de web design et qui vous conseille sur l’allure de vos newsletters.

Enfin, apporter quelques retouches à sa newsletter, c’est en quelque sorte un petit plaisir. Et cela sera bénéfique… pour vous ! Les nouveautés apportent les nouveautés ! Vous verrez qu’avec un nouveau template, vous sentirez un vent de renouveau vous porter et vous inspirer pour être plus créatif et rédiger des contenus toujours plus pertinents !

 

Acceptez les erreurs, on en fait tous !

Si à la fin de cet article vous vous dites « totalement inutile, mes emailing sont très bien comme ça, je ne vais pas perdre mon temps à tout changer », eh bien vous avez malheureusement tort. Mais c’est une réaction totalement compréhensible ! Lorsque l’on a passé du temps à la réflexion, à la rédaction, à la conception et à l’envoi, pour qu’on nous dise qu’il faut se pencher dessus de nouveau… c’est normal.

Mais pour autant, je n’aurai de cesse de vous conseiller d’accepter vos potentielles erreurs. Et personne, personne ne peut dire qu’il n’en fait jamais. Une stratégie marketing, c’est un chantier permanent !

En matière d’emailing, il y a énormément de chose à essayer. Des objets plus originaux, des symboles, des images plus percutantes, des textes placés différemment, des CTA plus attrayants, un ton plus décalé, une personnalisation plus poussée… Les possibilités sont nombreuses et ce n’est pas possible que vous en ayez fait le tour.

Pensez à toujours tester de nouvelles choses et acceptez d’avoir fait des erreurs. Voyez la rentrée comme l’opportunité de repartir sur de nouvelles bases, mais en tirant des leçons de votre expérience !

Avant d’envoyer votre campagne

Voici quelques petits rappels pour ne pas faire d’erreur au moment d’envoyer votre emailing de rentrée :

 

Mettez en avant les produits
Il est important d’apporter des beaux visuels afin que le destinataire puisse visualiser en un coup d’œil les différentes gammes et produits proposés. Les photos influenceront en grande partie sur la réussite de votre campagne emailing, il est indispensable de bien les choisir.

Montrez les nouveautés
La rentrée et la saison automne/hiver sont propices à la sortie de nouveaux produits et souvent l’arrivée d’une nouvelle collection. Servez-vous de ces nouveautés pour fidéliser vos clients ou attirer vos prospects.

Indiquez les prix
Que vous proposiez une promotion ou non, dans les emails de rentrée, il est important d’indiquer le prix de chaque produit ou un ordre de tarif « A partir de… ».

Optimisez le bouton d’appel à l’action
Le bouton d’appel à l’action amène votre destinataire sur votre site Internet. On ne le dira jamais assez : ne le négligez pas ! Que ce soit par sa forme, sa couleur ou sa formulation, le bouton doit être visible et doit donner envie au destinataire de cliquer sur votre site Internet.
« Je craque », « Je découvre », « Vite j’en profite », « Je fonce »… Trouvez la formulation qui convient le mieux à vos destinataires. Retrouvez notre article sur le sujet : Call-to-action : sortez des formules traditionnelles.

 

Et si vous possédez un point de vente, n’oubliez pas de l’indiquer !

Quelques exemples :

Maison

Rentree

Catégories
Se perfectionner

[Infographie] Les paniers abandonnés, c’est grave docteur?

Et si on vous disait que l’Ecommerce mondial est porteur d’un virus particulièrement tenace mais dont très peu se soucient ?
Et si on vous disait que vous aussi, e-commerçants, vous êtes peut-être porteurs de ce fléau ?

Son nom : le panier abandonné.

 

Bon le nom ne fait pas vraiment peur, ok. Mais ses effets sont dévastateurs : 400 milliards (oui oui, milliards) de dollars sont perdus chaque année à cause de l’abandon de paniers sur des sites e-commerce.

Et ne croyez pas que ça n’arrive qu’aux autres. 70% des paniers sont abandonnés dans le monde, et ce, quel que soit le domaine d’activité : tourisme, transport, électroménager, prêt à porter, high tech…

Maintenant que vous vous sentez un peu plus concerné, on va vous rassurer.

Si on vous disait que l’on connaissait un remède, un antidote, un palliatif…

Et que comme on vous aime bien, on va vous donner la solution.

Nous avons nommé : le Marketing Automation. Ou Trigger Marketing. Ou l’Automatisation Marketing. Comme vous voulez.

Réalisée par Sarbacane, cette infographie intitulée vous dévoile le fonctionnement de notre fameux remède tout en vous expliquant les tenants et aboutissants de l’abandon de panier.

marketing automation panier abandonné

Ce qu’il faut retenir de cette infographie :

 

Les symptômes de l’abandon de panier en e-commerce

  • En moyenne 70% des paniers sont abandonnés dans le Monde
  • 97% des paniers du secteur du e-tourisme sont abandonnés
  • 68% des paniers du secteur de la réservation de transports sont abandonnés
  • 64% des paniers du secteur du prêt-à-porter sont abandonnés
  • 60% des paniers du secteur électroménager sont abandonnés
  • 55% des paniers du secteur high-tech sont abandonnés
  • Un quart des sites marchands ont vu leur taux de conversion baisser par rapport à l’année dernière
  • 400 milliards de dollars sont perdus chaque année à cause de l’abandon de panier

 

Le diagnostic : pourquoi les internautes abandonnent leurs paniers ?

  • 59% des internautes abandonnent leurs paniers à cause des moyens de paiement proposés
  • 46% des internautes abandonnent leurs paniers à cause des frais de port trop élevés
  • 41% des internautes abandonnent leurs paniers à cause des coûts supplémentaires lors du paiement
  • 24% des internautes abandonnent leurs paniers à cause des délais de livraison mal indiqués
  • 23% des internautes abandonnent leurs paniers à cause de l’obligation de créer un compte
  • 22% des internautes abandonnent leurs paniers par inquiétude sur la sécurité des données
  • 10% des internautes abandonnent leurs paniers à cause d’un processus de commande trop long
  • 8% des internautes abandonnent leurs paniers à cause de l’absence de coordonnées de contact

 

Le remède : la relance

Pour réengager vos potentiels clients, la meilleure solution est sans doute la relance de paniers abandonnés.

Mais une relance doit être soignée et bien structurée pour fonctionner correctement et amener des résultats.

Voici comment vous devez structurer votre relance :

  1. Le logo
  2. Le Pré-header
  3. Le titre de l’email
  4. Un texte incitatif
  5. Le rappel du panier
  6. Les informations de contact
  7. Les liens vers vos réseaux sociaux

 

Les résultats

Sarbacane a réalisé une étude sur ses propres clients et en a conclu que :

  • 35% des contacts relancés ayant ouvert l’email passent commande
  • 33% des contacts relancés cliquent dans le message
  • 40% des contacts relancés ouvrent le message