Logo

Le superblog de l'email marketing Le blog emailing de référence: retrouvez toute l'info de l'email marketing sur emailing.biz
X-Mail
Par
Soyez sans craintes, ce mutant du marketing n’a pas d’égal pour dénicher les meilleures infos pour préparer vos missions emailing.
le 6 septembre 2016 | 0 commentaire

Comprendre les 5 Grandes Statistiques Emailing de Base

5 statistiquesDans cet article, vous découvrirez les 5 données statistiques que vous devez connaître à tout prix en emailing. 

Elles vous permettent notamment d’analyser la réussite ou non de vos campagnes et de vous fixer des objectifs concrets.

Vous allez apprendre à quoi correspondent ces statistiques, comment les interpréter et comment définir des objectifs pour que vos campagnes deviennent rentables.

 

Taux d’ouverture

C’est la donnée que vous regarderez en premier, par réflex.

En effet, le taux d’ouverture donne une bonne appréciation générale de la réussite de votre campagne. Il correspond tout simplement au nombre d’emails ouverts parmi les emails envoyés, en pourcentage.

On parle de taux d’ouverture unique et de taux d’ouverture cumulé.

Le taux d’ouverture unique équivaut au nombre d’individus ayant ouvert votre email, peu importe combien de fois ils l’ont ouvert.

Le taux d’ouverture cumulé correspond au cumul de toutes les ouvertures, même celles cumulées par le même destinataire.

Bien entendu, le taux d’ouverture cumulé sera presque toujours supérieur au taux unique. Pourtant, c’est bien le taux unique que vous devez regarder. C’est lui qui vous donnera une estimation réelle de l’intérêt qu’a suscité votre objet.

 

Objectif : essayez de viser les 20% en taux unique.

Astuce : une base de destinataires qualifiée est la base d’un bon taux d’ouverture. Travaillez vos objets pour l’améliorer !

 

Taux de clics

Ce taux correspond au nombre de fois où vos destinataires ont cliqué sur un lien ou un bouton contenu dans votre email.

Un bon taux de clics est synonyme que votre campagne a fonctionné et que vous avez su être convainquant.

Car le but d’un emailing est avant tout de faire cliquer vos destinataires pour qu’ils se rendent sur votre site.

Un bon taux de clic est souvent annonciateur d’une bonne rentabilité… A condition que votre landing page soit efficace !

 

Objectif : plus de 3%.

Astuce : créez des boutons originaux et employez des verbes d’action très directs et explicites pour convaincre vos lecteurs de cliquer.

 

Taux de réactivité

Le taux de réactivité est un peu la conclusion des statistiques précédentes.

Il mesure le nombre de clics par rapport au nombre d’ouvertures de votre email.

Cela vous donne une idée de la qualité de votre emailing, objet comme contenu. Un taux élevé signifie que vous maîtrisez à la fois l’art de la rédaction, de la mise en page et du design.

 

Objectif : environ 20%.

Astuce : respectez la promesse de votre objet dans votre email. Si vous proposez un objet attrayant mais que votre email ne l’est pas ou qu’il n’y a pas de bouton d’action, vos emails perdront en intérêt.

 

Taux de désabonnement

Bien entendu, ce taux vous indique le pourcentage de vos destinataires qui se sont désabonné suite à votre envoi.

Vous vous en doutez, votre objectif sera d’obtenir un taux de désabonnement le plus bas possible.

Si celui-ci est trop élevé, cela pourrait avoir des répercussions sur votre réputation d’expéditeur.

 

Objectif : moins de 0,7%.

Astuce : nettoyez votre base de données régulièrement et retirer les désinscrits de vos listes après chaque envoi.

 

Taux de NPAI

Il s’agit du nombre d’email qui n’ont pas pu être remis au destinataire.

Il peut y avoir plusieurs raisons à cela :

  • Soft bounces : il s’agit d’erreurs temporaires liées à la boîte de réception du destinataire (par exemple une boîte pleine). Rien d’inquiétant.
  • Hard bounces : c’est une erreur dite « définitive ». L’adresse email du destinataire est probablement erronée ou inactive.

Les hard bounces peuvent engendrer des problèmes de délivrabilité dans le futur et nuire gravement à la réputation du serveur d’expédition.

 

Objectif : moins de 5%.

Astuce : une fois encore, veillez à nettoyer votre base de données régulièrement pour supprimer les adresses qui posent problème.