Par
Auteur spécialiste de l'emailing et des solutions d'envoi de mail plus généralement.

Comment faire pour que votre email soit lu parmi tant d’autres ? La réponse se trouve dans les neurosciences !

faire pour que votre email soit lu parmi tant d'autres

Dans un monde où les boîtes de réception sont constamment bombardées de messages divers et variés, il est essentiel de se démarquer pour capter l’attention du destinataire. Mais comment faire pour que votre email soit lu parmi tant d’autres ? La réponse se trouve dans les neurosciences ! Découvrons ensemble comment créer le parfait objet d’email en exploitant les mécanismes du cerveau humain.

Comprendre les bases de l’attention

Pour bien saisir l’importance d’un objet d’email accrocheur, il convient d’abord de comprendre comment fonctionne notre attention. En effet, celle-ci est la clé pour décider si un email mérite d’être ouvert ou non. Selon les recherches menées dans le domaine des neurosciences, l’attention se base sur deux principaux mécanismes : la nouveauté et la pertinence.

  • La nouveauté : Notre cerveau est programmé pour être attiré par ce qui est nouveau et différent. Cela s’explique par notre instinct de survie qui nous pousse à être constamment attentifs aux changements de notre environnement. Ainsi, un objet d’email original et sortant de l’ordinaire aura plus de chances d’éveiller notre intérêt.
  • La pertinence : L’autre pilier de l’attention est la capacité à établir une connexion entre le stimulus (ici, l’objet d’email) et nos besoins, préoccupations ou centres d’intérêt. Plus cette connexion est forte, plus notre cerveau jugera le stimulus important et lui accordera de l’attention.

Les astuces pour un objet d’email réussi

Maintenant que nous avons compris les bases de l’attention, voici quelques conseils pratiques pour rédiger un objet d’email qui captera immanquablement l’attention de vos destinataires :

1. Suscitez la curiosité

Comme nous l’avons vu précédemment, la nouveauté est un facteur clé d’attention. Pour rendre votre objet d’email irrésistible, n’hésitez pas à jouer sur la curiosité en posant une question intrigante, en annonçant un scoop ou en utilisant des mots-clés sortant de l’ordinaire. Attention toutefois à ne pas tomber dans le piège du “clickbait” en faisant des promesses exagérées ou mensongères.

2. Personnalisez l’objet d’email

Rien de tel qu’un message personnalisé pour attirer l’attention ! En effet, lorsque notre cerveau perçoit quelque chose qui nous concerne directement, il y accorde automatiquement plus d’importance. Vous pouvez par exemple inclure le prénom du destinataire dans l’objet d’email ou bien mentionner un sujet qui lui tient particulièrement à cœur (par exemple, une offre spéciale pour ses produits préférés).

3. Utilisez l’urgence ou la rareté

Notre cerveau est également sensible au sentiment d’urgence et de rareté. En effet, nous avons tendance à donner la priorité aux situations qui requièrent une action rapide ou qui sont exceptionnelles. Vous pouvez donc utiliser des termes tels que “dernière chance”, “offre limitée” ou “exclusivité” pour inciter vos destinataires à ouvrir rapidement votre email.

4. Soyez clair et concis

Enfin, n’oubliez pas que les objets d’email doivent être faciles à comprendre en un coup d’œil. Il est donc essentiel de rester clair et concis dans votre formulation. Privilégiez les phrases courtes et évitez les acronymes ou jargons trop complexes. Gardez à l’esprit que votre objectif est d’éveiller l’intérêt du destinataire tout en lui donnant une idée précise du contenu de votre email.

La rédaction du parfait objet d’email relève d’une véritable science qui requiert à la fois de la créativité et une bonne compréhension des mécanismes de l’attention humaine. En appliquant ces conseils issus des neurosciences, vous maximiserez vos chances de voir vos emails lus et appréciés par vos destinataires. Alors, n’hésitez plus et mettez en pratique ces astuces pour booster vos campagnes d’emailing !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *