Par
Auteur spécialiste de l'emailing et des solutions d'envoi de mail plus généralement.

Près de la moitié des SMS envoyés dans le monde sont des SMS… de notification !

Près de la moitié des SMS envoyés dans le monde sont des SMS... de notification

Dans un monde où les smartphones sont devenus presque aussi essentiels que l’air que nous respirons, une nouvelle tendance se dessine nettement dans l’utilisation des messages courts (SMS) : la prédominance croissante des SMS de notification. Ces derniers, supplantant peu à peu les messages personnels et interpersonnels, posent question quant à l’évolution de notre communication à l’ère du tout numérique.

Les SMS de notification : qu’est-ce que c’est ?

Un SMS de notification désigne tout message textuel envoyé automatiquement par une application ou service pour informer l’utilisateur d’un événement ou d’une action spécifique. Cela inclut les notifications de livraison, les rappels de rendez-vous, les alertes de sécurité, les confirmations de transactions bancaires, entre autres. Leur objectif principal est d’informer rapidement et efficacement, sans nécessiter obligatoirement une interaction humaine.

Statistiques révélatrices : une domination incontestable

Récemment, il a été observé que ces notifications représentent presque la moitié de tous les SMS échangés. Ce chiffre reflète non seulement l’automatisation croissante des services mais aussi une dépendance accrue aux processus numériques facilitant la vie quotidienne :

  • Notifications de service : Ces messages peuvent comprendre les avis de modification de mot de passe, les alertes de sécurité importantes, et les confirmations de réservations. Ils constituent environ 20% des SMS envoyés.
  • Publicités : Ils sont utilisés par les entreprises pour promouvoir des produits ou des services directement sur le téléphone du consommateur, formant près de 13% des envois.
  • Rappels : De nombreux secteurs médicaux et professionnels adoptent les SMS pour rappeler aux clients leurs engagements futurs, coupant court au besoin de contacts téléphoniques fréquemment plus coûteux et chronophages.

L’émergence des messageries instantanées et l’impact sur les SMS

Avec la popularité grandissante des applications telles que WhatsApp, Facebook Messenger, et Telegram, les SMS traditionnels avaient vu leur utilisation diminuer.Mais la résurgence des SMS sous forme de notifications montre une adaptation de cette technologieaux besoins modernes, en exploitant son caractère direct et quasi universel. Contrairement aux messages instantanés, les SMS ne nécessitent pas que l’utilisateur télécharge une application spécifique ou crée un compte, ce qui explique leur large adoption dans le contexte professionnel et institutionnel.

Avantages majeurs des SMS de notification

Les raisons de la popularité croissante des SMS de notification ne manquent pas :

  • Universalité : Quasiment tous les téléphones mobiles sont capables de recevoir des SMS, assurant ainsi une grande portée générale.
  • Fiabilité : Les SMS ne dépendent pas d’une connexion Internet, offrant ainsi une meilleure assurance que le message sera reçu même en cas de connectivité faible ou inexistante.
  • Instantanéité : Ils sont livrés et lus en quelques secondes, ce qui est crucial pour les informations urgentes comme les alertes fraude.

Inquiétudes liées à la privacy et à la gestion du consentement

Toutefois, l’utilisation massive des SMS de notification soulève certaines préoccupations. La principale étant la protection de la privacy des utilisateurs : comment s’assurer que ces messages ne franchissent pas la ligne entre utilité et intrusion ? La question du consentement est également primordiale – légalement, les utilisateurs doivent pouvoir choisir de ne pas recevoir de messages promotionnels ou informatifs non sollicités. D’où l’importance pour les entreprises de mettre en place des pratiques respectueuses des droits des individus et régulièrement mises à jour selon les législations en vigueur.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *