Logo

Le superblog de l'email marketing Le blog emailing de référence: retrouvez toute l'info de l'email marketing sur emailing.biz
Captain Inbox
Par
Il lutte depuis toujours pour le Bien de l’emailing et apporte son aide auprès de ceux qui exigent le meilleur pour leurs contenus.
le 9 février 2016 | 1 commentaire

#Emailing : 16 astuces pour écrire un objet qui convertit

objet

Rédiger un objet qui marche n’est pas toujours chose facile.

Pourtant, il existe des règles tacites que tout marketeur digne de ce nom se doit de respecter coûte que coûte.

Voici une liste de conseils à mettre en pratique dans vos emails pour augmenter vos taux d’ouverture et de fait, vos conversions.

 

1. Passez du temps

Dans le processus de création d’un emailing, la rédaction de l’objet arrive souvent en dernier, une fois que tout le contenu est rédigé. Sachez que c’est une grave erreur.

En effet, une fois que le contenu est rédigé, on a tendance à se dire que le plus gros du travail est fait et qu’il ne reste que les détails à peaufiner. On est même plutôt pressé de faire partir cet email.

L’objet est alors relégué au rang de « détail » alors que c’est probablement l’élément le plus important de votre email ! C’est lui qui déclenchera ou non l’ouverture, il est à la base de toute conversion et de toute votre rentabilité.

Commencez donc par rédiger l’objet de votre email avant le contenu pour ne pas le bâcler, et prenez votre temps pour le faire.

 

2. Rédigez beaucoup, beaucoup d’objets

Ne vous arrêtez pas à une seule idée ! N’hésitez pas à mettre sur papier une bonne vingtaine d’objets, voire plus, et essayez des choses qui sortent complètement de l’ordinaire pour développer votre imaginaire.

Vous serez surpris de voir à quel point vous êtes capable d’inventer des objets originaux et attrayants.

Tentez également d’utiliser des synonymes et de modifier vos tournures de phrases pour vous aider à trouver des variantes.

Choisissez celui que vous trouvez le plus adapté et n’hésitez pas à demander l’avis de vos collègues pour faire le bon choix.

 

3. Ni trop long, ni trop court

La longueur idéale d’un objet en emailing n’existe pas. Cependant, un objet trop long n’attirera pas l’attention des destinataires car il aura de forte de chance de ne pas s’afficher en entier.

Globalement, on préférera les objets contenant environ 6 à 10 mots et une cinquantaine de signes maximum.

En vous imposant cette longueur, vous vous forcerez à condenser l’essentiel de l’information en peu de mots. Cela ne peut qu’être positif pour vos objets !

 

4. Placer les mots importants au début

Les mots-clés de votre objet doivent impérativement figurer dans les 3 ou 4 premiers termes.

Avec quasiment 50% d’ouverture des emails sur mobile aujourd’hui, vous devez vous adapter au support et à son affichage.

Or, les webmails sur smartphone ne laissent place qu’à très peu de caractères dans l’objet, presque moitié moins !

C’est pourquoi l’information essentielle doit être placée dès le début, afin que l’ensemble de votre audimat puisse en tirer l’information principale. Vous maximisez ainsi les chances que votre email soit ouvert !

 

5. Personnalisation

S’il y a bien un élément dont on est certain de l’impact positif à 100%, c’est bien la personnalisation. A condition qu’elle soit bien faite !

Utilisez les données que vous possédez en base sur vos contacts (comme leur prénom, leur nom, leur civilité…), et ajoutez-les dès l’objet.

Un objet personnalisé attire immédiatement l’attention, surtout lorsque le prénom du destinataire est présent.

La personnalisation n’est plus un secret aujourd’hui, mais vous pouvez l’utiliser à bien des fins ! Les nom/prénoms ne sont pas les seuls éléments utilisés pour personnaliser un objet. La localisation, l’âge, les habitudes d’achats… Tout est bon pour personnaliser un email !

A vous d’avoir une base suffisamment qualifiée et exhaustive.

 

6. Interpeller avec une question

Un bon objet est un objet qui interpelle, qui suscite l’attention. Quoi de mieux pour attirer l’attention de votre lecteur que de vous adresser directement à lui ?

Lui poser une question dans l’objet peut être un bon moyen pour le faire réagir à votre email.

Attention tout de même à ne pas paraître déplacé : ne posez pas de question trop personnelle ou trop directe. Laissez sous-entendre que vous avez la solution à un problème que votre destinataire est susceptible de rencontrer par exemple.

 

7. Être explicite…

Votre objet doit mettre en avant de façon explicite l’avantage qu’il contient pour celui qui l’ouvrira. Ne soyez pas évasif avec des objets comme « Newsletter du 5 Février » ou « Découvrez nos nouveautés ».

Indiquez clairement ce que vous tentez de vendre dans votre objet sans tourner autour du pot. Et surtout, soyez honnête sur le contenu ! N’essayez pas de leurrer vos lecteurs avec un contenu qui ne correspond pas à la promesse engagée dans l’objet.

 

8. … tout en restant intrigant

Mais être explicite ne signifie pas qu’il est interdit de faire un peu de « teasing » ! Faites preuve d’audace et ne dites pas tout, tout de suite.

Il y a une grande différence entre le flou et le mystère. Être flou, c’est avoir des propos évasifs, qui n’évoquent rien en particulier, tandis que le mystère doit intriguer,

 

9. Créer un sentiment d’urgence

C’est une astuce classique en marketing. Créer un sentiment d’urgence chez sa cible accroît les chances qu’elle clique sur votre offre.

Dans l’objet de votre email, n’hésitez pas à montrer à vos destinataires que le temps leur est compté, que votre offre est éphémère et que seuls les plus rapides d’entre eux pourront en profiter.

Cette idée rejoint aussi la nécessité de créer un sentiment de privilège chez le destinataire. Vous devez lui donner l’impression qu’il aura mieux que les autres, qu’il fera une bonne affaire et qu’il en tirera un bon bénéfice.

 

10. Eviter les spam words

Les spam words sont des termes à éviter d’employer dans vos emails sous peine qu’ils soient considérés comme du spam.

Ces mots sont difficilement catégorisables mais globalement, évitez ce qui se rapporte à la gratuité, aux réductions, les termes trop marketing ou trop vendeurs et surtout ne parlez pas de médicaments ou de produits illicites…

[Nous avons d’ailleurs publié une infographie résumant au maximum une liste de spam words à éviter, triés par catégories.]

Sachez tout de même que le fait d’employer des spam words n’est pas forcément rédhibitoire mais ils participent à votre spam score. Ce score se base sur l’ensemble de votre email (wording, mise en page, poids, etc…).

Les webmails et FAI ont tous des règles différentes concernant le passage en spam d’un email. Et ces règles n’étant pas immuables, il est impossible de les lister avec précision afin de les contourner.

 

11. Travailler la forme : lisible mais plausible

Pour donner envie à vos destinataires d’ouvrir vos emails, il est parfois nécessaire de vous faire « passer » pour un ami. La forme y est pour beaucoup.

Sans parler de la technique du RE:; essayez d’écrire votre objet sans majuscules ou ponctuation, comme si vous étiez un ami ou un collègue qui envoie un email rapidement.

Par exemple : « pour faire une bonne affaire c’est par ici » ou « la découverte du jour »

C’est très simple et cela peut paraître pas très pro d’un premier abord, mais cette astuce fonctionne vraiment. Complétez-la avec un peu d’humour, et ça passera tout seul !

 

12. Eviter d’être trop vendeur

Bien sûr, la finalité de votre email est de vendre. Mais n’agressez pas vos destinataires d’emblée avec des termes marketing et des promos à pleuvoir.

Vous devez les amener doucement vers votre contenu et commencer par leur montrer comment ce que vous leur proposer leur sera bénéfique.

D’autre part, vous risquez de placer des spamwords et à détériorer votre délivrabilité !

 

13. Faire des listes chiffrées

Les listes chiffrées fonctionnent extrêmement bien sur le web. « Les 10 raisons de… », « 25 astuces pour améliorer… », etc…

Ces listes fonctionnent car elles sont faciles à lire. Si vous possédez un blog, n’hésitez pas à rédiger des articles de ce type et à mettre le titre de l’article dans l’objet de votre newsletter.

Cela fera grimper vos ouvertures à coup sûr !

 

14. Dire merci

Bon pour le coup, nous sortons totalement du cadre des règles précédentes. Mais le fait de mettre « Merci pour tout ! » ou autre phrase de remerciement en objet engendre de formidables taux d’ouverture.

En revanche, ne dites pas « merci » sans raison. Il faut que cela soit lié à une période de l’année, ou à une action de la part de vos destinataires.

En bref, vous montrez que vous n’êtes pas seulement là pour vous faire de l’argent sur le dos de vos contacts mais que vous pensez à eux, et que vous êtes sincère !

 

15. Utiliser des symboles

Les symboles et émojis sont encore peu utilisés aujourd’hui. Pourtant, ils permettent à une marque d’être reconnue du premier coup d’œil par ses destinataires en boîte mail et de se distinguer de l’énorme flux d’emails que reçoivent chaque jour les internautes.

Alors utilisez des symboles en rapport avec votre activité ou avec le contenu de votre email pour vous mettre en valeur !

Attention tout de même à ne pas faire d’excès ni à utiliser des symboles trop… kitsch. Cela pourrait vous pénaliser !

 

16. Faire des A/B tests

Les A/B tests permettent de tester deux versions différentes d’un email ou d’un objet. C’est une technique extrêmement pratique qui vous permet de juger laquelle de vos idées est la meilleure, surtout lorsque l’on hésite avec deux.

Les deux versions sont envoyées à des parts représentatives de la base de destinataires finale, et les résultats sont comparés pour en définir la meilleure.

Utilisez une solution emailing comme Sarbacane permettent très facilement de réaliser ce type de tests, et c’est un excellent moyen d’améliorer votre stratégie email marketing en continu !

 

Pour conclure, je vous invite à toujours tester des objets différents et à ne pas avoir peur de l’originalité. C’est ce qui prime aujourd’hui, alors que le SPAM règne sur les boîtes mails. Détachez-vous, soyez audacieux, soyez drôles, interpellez, et dites-vous que vous pouvez toujours faire mieux !

Mots recherchés pour arriver sur cette page :

  • des objets qu on utilise pour ecrire
  • email objet
  • objet décrire

Tags:

  • Article très instructif et intéressant, nous n’avons plus le droit à l’erreur !!