Catégories
Créer un emailing

Comment faire un emailing en 6 étapes ? Guide complet pour créer un e-mailing

faire un emailing

Faire un emailing et surtout, le réussir, n’est pas un exercice à prendre à la légère. Si l’opération peut sembler simple (envoyer un email), elle nécessite en réalité de maîtriser quelques techniques marketing et de réfléchir en amont à la pertinence de sa stratégie emailing.

 

Comment faire un emailing ? Découvrez dans ce tutoriel les 6 étapes clés pour préparer, concevoir et surtout réussir votre première campagne d’emailing.

  1. Définir un objectif
  2. Définir sa cible
  3. Rédiger l’objet
  4. Créer son message HTML
  5. Envoyer sa campagne mailing
  6. Analyser les résultats

 

1. Définir un objectif

C’est l’étape qui va définir tout le reste de votre stratégie emailing. Commencez par définir avec précision l’objectif que vous avez à remplir. Pourquoi souhaitez-vous faire un emailing ?

Les objectifs peuvent être variés :

  • Informer via une newsletter
  • Présenter un nouveau produit
  • Faire une annonce importante
  • Lancer une offre promotionnelle
  • Qualifier une base de données
  • Prospecter
  • Etc…

 

La création et le paramétrage de votre campagne dépendra de l’objectif que vous vous serez fixé initialement. C’est autour de cet objectif que vos choix en termes de ciblage, de design ou de discours vont s’articuler.

Alors prenez le temps de définir un objectif précis et d’être certain que vous avez réellement un besoin en matière de mailing.

 

2. Définir sa cible

La définition de la cible de votre campagne est la deuxième étape la plus cruciale. Elle doit naturellement découler de l’objectif que vous vous êtes fixé préalablement.

Par exemple, si votre objectif est de renforcer la fidélité de vos clients, le choix de votre cible se tournera évidemment vers votre base de clients.

Toutefois, définir sa cible n’est pas si simple.

En reprenant notre exemple de mailing à vocation de fidélisation, nous pouvons préciser d’avantage la cible en ne choisissant que les clients n’ayant commandé depuis plus de 6 mois, mais ayant déjà dépensé plus de 100€ chez vous.

Il faut toujours aller au plus précis pour pouvoir créer une campagne la plus pertinente possible.

Plus votre ciblage sera restreint et précis, plus vos destinataires se sentiront concernés par votre discours, et plus vous paraîtrez proche d’eux. Et il n’y a rien de plus efficace qu’un emailing personnalisé et adapté à son destinataire.

 

3. Rédiger l’objet

L’objet d’un emailing est probablement l’élément le plus important pour en assurer la réussite. C’est simple, s’il ne donne pas envie d’ouvrir, votre campagne n’aura finalement été qu’une perte de temps… et d’argent.

C’est pourquoi vous devez prendre votre temps pour trouver l’objet d’email qui dopera vos taux d’ouvertures.

Bien souvent, l’objet est considéré à la légère et il est choisi en dernière minute. Pourtant, c’est lui qui va bel et bien déclencher l’ouverture chez le destinataire, c’est la porte d’entrée de votre message.

Il est donc conseillé de ne pas penser à l’objet de sa campagne au dernier moment, mais d’y consacrer une voire plusieurs heures pour avoir le temps d’y réfléchir.

Comment rédiger l’objet d’un emailing ?

Il n’existe pas de méthode idéale, mais nous vous conseillons les techniques suivantes :

  • Ne travaillez pas seul(e), deux cerveaux créatifs valent mieux qu’un
  • Rédigez toutes les idées ce qui vous passent par la tête sur un papier, même les plus farfelues
  • Trouvez au moins 20 idées d’objets qui n’ont rien à voir les uns avec les autres
  • Procédez par élimination, et supprimez ceux qui vous paraissent hors contexte
  • Demandez l’avis de vos collègues
  • Gardez-en au moins deux, vous effectuerez un A/B test, c’est le meilleur moyen de savoir lequel fonctionnera le mieux

 

4. Faire un emailing HTML

Pour faire un emailing HTML esthétique, il est nécessaire qu’il soit composé en code HTML / CSS. Si ces notions vous paraissent compliquées, soyez sans crainte : aucune connaissance technique n’est requise pour créer un beau message responsive. Il vous suffit d’avoir le bon outil.

Quoi qu’il en soit, on parle de code HTML / CSS pour évoquer le langage de programmation qui se cache derrière un email ou un site web. Ce code peut être rédigé de A à Z par un webdesigner via des logiciels spécialisés comme Dreamweaver par exemple.

Mais pour un novice, il existe des outils d’emailing permettant par simple cliquer / glisser de composer un email sans avoir à toucher au code.

Ces types de builders sont ludiques, faciles à utiliser et permettent de créer des emailing et newsletters adaptés pour mobile en quelques minutes à peine, en déplaçant des blocs de contenus où bon vous semble.

faire un emailing

De plus, la plupart des solutions emailing ont à disposition des galeries de templates d’emails personnalisables et triés par catégories.

Ces sources d’inspiration sont très utiles à tout marketeur qui n’a pas forcément le temps de créer entièrement son message ou à ceux qui ne se sentent pas l’âme d’un webdesigner.

De plus, les templates proposés dans ces solutions emailing sont totalement personnalisables et s’adaptent à tout type de business. N’hésitez donc pas à parcourir les galeries de modèles emailing HTML à disposition dans votre solution.

CET ARTICLE VOUS INSPIRE ?
EMAILING.BIZ VOUS RECOMMANDE SARBACANE !

Créer un emailing attractif en quelques minutes et sans connaissances techniques, c’est possible. Appliquez nos astuces dès maintenant et commencez à envoyer des campagnes marketing rentables avec Sarbacane.Simple & Rapide • Support tél. gratuit • 100% français 🇫🇷

 

5. Envoyer sa campagne emailing

Envoyer une campagne email, c’est parfois un peu stressant, surtout quand on doit envoyer un message sur une large de base de destinataires.

Alors, il ne faut pas se louper ! Il est essentiel de vérifier point par point que tous les éléments de la campagne sont corrects avant de cliquer sur envoyer.

Voici une liste des points à côté desquels il ne faut surtout pas passer :

  • S’assurer que la copie web et le lien de désabonnement sont bien présents
  • Vérifier que tous les liens fonctionnent
  • Tester l’affichage de l’email sur un mobile
  • Envoyer des tests sur différentes messageries et webmails
  • Vérifier que le poids total de la campagne n’excède pas 150Ko. Si vous êtes obligés de faire un emailing plus lourd car vous voulez ajouter des pièces jointes ou un contenu dense, testez sur toutes les boîtes mail possibles pour vérifier qu’elle ne tombe pas en SPAM
  • Retirer l’éventuel mot « Test » dans l’objet
  • Bien s’assurer qu’un pré-header existe avant la copie-web
  • Tester l’adresse de messagerie de réponse pour être sûr de recevoir les réponses

Une fois que tout semble ok, vous êtes prêt(e) à envoyer votre message.

Cependant, il faut que vous soyez équipé d’une solution d’emailing dont les capacités en termes de délivrabilité sont excellentes.

Si vous envoyez depuis la France, vers la France, l’idéal est d’utiliser une solution dont l’infrastructure de routage est située sur notre territoire, pour des raisons de certification qui participerons à la réussite des envois.

Les solutions internationales n’ont pas la chance d’être reconnue par tous les FAI français et auront plus de mal à délivrer les emails correctement.

 

6. Analyser les résultats

Une stratégie emailing ne s’arrête pas à la création et à l’envoi de campagnes. Il est plus que capital d’analyser en profondeur les statistiques de ses envois pour mieux comprendre ce qui a marché ou pas.

Pour cela, les solutions emailing professionnelles sont capables de fournir des données statistiques essentielles après chaque envoi et ce, en temps réel.

On retrouve généralement :

  • Le taux d’ouverture
  • Le taux de clics
  • Le taux de réactivité
  • Le taux de désabonnement
  • Le taux de NPAI
  • Le nombre de plaintes
  • Le nombre de clics par lien
  • Les supports utilisés pour la lecture
  • Les messageries de destinataires
  • Les OS utilisés à la lecture
  • La géolocalisation des destinataires
  • Le temps de lecture exact par contact (seulement dans Sarbacane)

statistiques emailing

Pour en savoir plus sur toutes ces données, vous pouvez retrouver nos articles Les 5 Grandes Statistiques Emailing de Base et 6 Statistiques Avancées à Connaître en Emailing.

Ces données sont extrêmement pertinentes et importantes pour comprendre pourquoi une campagne a fonctionné ou pas. Par exemple, si vous constatez une chute conséquente du taux d’ouverture de votre newsletter alors que votre base de destinataire n’a pas changé, c’est peut-être que votre objet n’a pas suffisamment attiré l’attention.

Autre exemple : si votre taux d’ouvertures est excellent mais que votre taux de clics est infime, c’est peut-être dû au placement de votre bouton d’action, qui n’était pas idéal.

Les nombreuses autres données fournies par votre solution emailing vous permettront également d’améliorer votre stratégie sur bien des aspects, et vous avertiront en cas de faux pas.

Pour conclure, faire un emailing n’est pas toujours chose aisée… mais n’est pas non plus si complexe ! Si le travail requiert une certaine concentration et une once de créativité, il n’est pas nécessaire d’avoir des connaissances techniques pour créer, envoyer et analyser une campagne emailing. L’acquisition d’une solution complète et simple d’utilisation est plus que capitale pour être capable de maîtriser sa stratégie emailing de A à Z.

Sarbacane est une solution professionnelle qui permet à tous de faire un emailing très simplement, en quelques minutes seulement et ce, sans aucun prérequis technique.

 

Essayer Sarbacane maintenant

Mots recherchés pour arriver sur cette page :

  • faire un mailing
  • comment faire un mailing
  • mailing
  • faire un emailing
  • créer un mailing
  • creer un emailing
  • comment faire du mailing
  • réaliser un emailing exemple
  • faire un mail
  • emailing language:FR
Catégories
Créer un emailing

Email responsive : 7 exemples d’emails ouverts sur mobile

Selon Return Path, près d’un email sur deux dans le monde est lu sur un mobile ou sur une tablette. L’email responsive est au cœur de notre communication, mais les campagnes sont-elles vraiment optimisées ?

Prenons 7 emailings au hasard dans notre boîte email :

 Yves Rocher

Le premier email ouvert est celui de l’enseigne Yves Rocher. Cette campagne est composée uniquement d’images. Sur desktop ou sur mobile, l’emailing s’affiche exactement de la même façon :

YvesRocher

Sur mobile, le preheader, les contenus et les boutons apparaissent en petit et sont illisibles. Si les images pouvaient passer l’une en-dessous de l’autre, le contenu serait plus compréhensible et accessible.

Fnac

Comme Yves Rocher, l’email sur desktop et sur mobile s’affiche exactement de la même façon. Cependant, la Fnac intègre deux et trois colonnes, il est donc facile d’indiquer dans le code de positionner les cellules l’une en dessous de l’autre en lecture sur mobile.

Fnac

Journal des Femmes – Déco

L’emailing du Journal des Femmes est composé de textes et d’images, parfaitement lisible sans l’affichage des images. Lorsque l’on observe l’email sur desktop ou sur mobile, voici le résultat :

JDF_Deco

Ici, l’email est responsive. Nous observons par exemple que le sondage qui apparaît sur la version desktop n’apparaît pas sur la version mobile, pareil pour le visuel l’accompagnant et la publicité pour les partenaires en fin d’email.
A gauche sur la version Desktop, les images sur mobile s’affichent au-dessus du texte.
L’email reste tout de même trop long à lire sur mobile, il pourrait être simplifié pour supprimer des scrolls.

 Tape à l’oeil

Cette campagne emailing présente les accessoires de fêtes, elle est entièrement composé d’images. Cependant, les images sont découpées en cellule, ce qui leur permet de s’afficher correctement sur mobile :

TAOL’email s’affiche en une seule colonne sur mobile :
– la cellule concernant les magasins s’affiche en dessous du logo
– la photo à côté du titre n’apparaît pas sur la version mobile
– les onglets pour accéder au site Internet selon la catégorie s’affichent l’un en dessous de l’autre
– les deux dernières cellules ne s’affichent pas sur mobile.

C’est une version responsive réussie !

Vente du diable

Une fois de plus, nous ouvrons un email exactement pareil sur Desktop et sur mobile :

Ventedudiable

Le contenu est du coup beaucoup moins lisible sur mobile. Pourtant cet email est facilement adaptable en passant les visuels au-dessus ou en-dessous de la présentation.

Rue du Commerce

Après une visite sur le site Internet, Rue du Commerce envoie un email automatique présentant les offres correspondant aux recherches effectuées sur le site Internet. Cet email est responsive :

Rueducommerce

La version responsive est plus courte que l’email original Desktop. Ce qui est appréciable pour la lecture sur mobile. Sur desktop, 9 produits sont proposés alors que sur mobile, seuls 4 produits sont affichés.

Zôdio

L’enseigne Zôdio envoie un email pour les fêtes de Noel, celui-ci est composé de plusieurs images en composition. Cette composition n’est pas adaptée à la version mobile, les texte et les boutons ne sont pas lisibles.

Zodio

 

Lorsque vous créez un emailing, pensez toujours à sa version responsive. Les emails sont de plus en plus lus en période de mobilité sur le smartphone. Il serait dommage de perdre vos destinataires parce que l’email n’est pas optimisé.

Avec Sarbacane Desktop, vos campagnes emailing sont automatiquement optimisées pour la lecture sur mobile en utilisant l’EmailBuilder.

 

Catégories
Créer un emailing

iPhone 6 : quel impact sur l’email responsive ?

Après l’annonce d’Apple concernant la sortie de son nouvel iPhone, il m’a semblé judicieux de jeter mon super-œil de lynx sur les impacts que l’iPhone 6 aura sur l’email responsive. 

L’iOS 8 n’apporte pas de changement majeure en termes de rendu des emails pour les utilisateurs cependant le fait de passer à une résolution d’écran supérieure marque une rupture avec les iPhones précédents et offre de nouvelles possibilités aux super-créateurs de newsletters.

Rappel du fonctionnement

Qu’est ce qu’un media queries ?

Pour adapter le design de votre email marketing aux écrans les plus larges comme les plus petits, il vous faudra utiliser les media queries. Il s’agit de règles qui appliquent des styles différents en fonction de la taille du support.

Exemple :  @media only screen and (max-device-width : 360px)

Dans l’exemple ci-dessus nous avons fixé la limite à 360px. Cela signifie que les mails ouverts sur un téléphone dont la largeur est inférieure à 360px CSS, afficheront la version optimisée. A quoi correspondent ces 360px ? Il s’agit de la largeur du téléphone (soit le plus grand côté) exprimé en Pixel CSS.

Qu’est ce que la surface réelle ?

C’est le nombre physique de pixels qui composent la matrice de l’écran, en d’autres termes il s’agit de la « définition ».

  • 320x480px pour l’iPhone 3
  • 640x960px pour l’iPhone 4
  • 640x1136px pour l’iPhone 5
  • 750x1334px pour l’iPhone 6
  • 1080x1920px pour l’iPhone 6+
  • 1080x1920px pour Samsung Galaxy Note 3
  • 1440x2560px pour LG G3

Qu’est ce que la surface en « pixels CSS » ?

Il s’agit du nombre de pixels virtuels que le terminal pense avoir pour afficher le message.

  • 320x480px pour l’iPhone 3
  • 320x480px pour l’iPhone 4
  • 320x568px pour l’iPhone 5
  • 360x640px pour Samsung Galaxy Note 3
  • 360x640px pour LG G3
  • 375x667px pour l’iPhone 6
  • 414x736px pour l’iPhone 6+

L’email responsive et les iPhones 6 et 6 Plus

Si vous avez bien suivi, vous comprendrez qu’en fixant le media queries à 360px, votre version optimisée ne sera pas prise en compte par les iPhones 6 et 6 Plus.

Pour y remédier, il vous faudra modifier la limite du media queries :

  • à 375px pour l’iPhone 6 : @media only screen and (max-device-width : 375px)
  • à 414px pour l’iPhone 6+ : @media only screen and (max-device-width : 414px)

Pour connaître la résolution d’une majeure partie de smartphones, cliquez ici.

Quelle est la limite idéale pour afficher la version responsive ?

Tout va dépendre de la manière dont est conçue la version optimisée et du rendu de la campagne sur les téléphones. En effet, l’objectif est d’apporter un confort de lecture à vos destinataires, ainsi nous vous conseillons de comparer les 2 versions pour fixer votre limite idéale.

L’optimisation sur les téléphones inférieurs à 480px de large est clairement indispensable dans tous les cas de figure.

Catégories
Créer un emailing

4 règles de base pour l’affichage de vos emailing sur mobile

rrrAprès avoir évoqué les raisons pour lesquelles l’optimisation de vos campagnes pour l’affichage mobile est devenu un véritable enjeu dans « Emailing: le Responsive Design, un virage à ne pas râter », je vous propose, à travers ce billet, les 4 règles de base pour proposer à vos mobinautes une navigation optimale.

Règle 1 : Connaître les types de support et leur résolution d’écran

En premier lieu, il est essentiel d’acquérir ou revoir les connaissances de base sur les supports de lecture. Il en existe 3 types: l’ordinateur, la tablette tactile et le smartphone. Tous les 3 ayant une résolution d’écran différente.

article1

De par leur résolution d’écran différente, un message composé pour une consultation sur ordinateur n’offre pas la même expérience de lecture sur mobile: texte miniaturisé, dimensions des images démesurées, c’est pourquoi le message se doit d’être optimisé pour les mobinautes. Pour cela, songez à une mise en page simple et intuitive.

Règle 2 : Insérer des appels à l’action identifiables

Il ne faut pas oublier que l’utilisateur mobile se sert non pas d’une souris mais de son doigt moins précis pour lire ses emails, ce qui implique d’insérer des appels à l’action visuellement identifiables :

  • un bouton de 44*44px pour être cliquable, sans avoir à zoomer
  • de préférence coloré, rectangulaires ou à bords arrondis avec des effets de reliefs
  • centré en début de message pour y accéder facilement, sans avoir à scroller.

Règle 3 : Structurer une mise en page intuitive

Misez sur la lisibilité en structurant votre contenu en une seule colonne.

Enfin, n’avez-vous jamais cliqué malencontreusement sur un lien alors que vous cibliez celui d’à côté ? Rien de plus agaçant n’est-ce pas ? C’est pourquoi, je vous recommande d’espacer les différents éléments cliquables de votre emailing.

Règle 4 : Privilégier un contenu simplifié

Réduisez votre contenu et positionnez les informations principales dans les 600 premières pixels pour limiter le scroll.

Servez-vous des contraintes du support mobile pour définir le message principal que vous souhaitez faire passer. Idéalement votre message doit apparaître sur un seul écran, correspondant à environ 100 mots, soyez concis !

Astuce : résumez votre contenu en quelques mots-clés afin d’écrire des titres pertinents et n’hésitez pas à utiliser ces derniers comme liens.

xx

Enfin je vous invite à retrouvez encore plus de conseils avisés en consultant le livre blanc « L’email responsive » en cliquant ici.

 

 

Mots recherchés pour arriver sur cette page :

  • newsletter outlook lisible sur smartphone
Catégories
Créer un emailing

Emailing: le Responsive Design, un virage à ne pas râter

Vous rappelez-vous du temps où vous attendiez la fin de la journée pour consulter votre boîte mail depuis votre ordinateur ? Si cela ne constitue qu’un lointain souvenir, sachez que vous n’êtes pas les seuls.

La consultation d’emails sur Mobile gagne du terrain

Comme évoqué dans l’article «Emailing : Mobile vs Desktop», les terminaux mobiles font aujourd’hui partie intégrante de notre quotidien, à tel point qu’ils ont modifié notre comportement en tant qu’utilisateur.

Grâce à l’émergence des smartphones et tablettes numériques, l’email n’a jamais été aussi accessible, en effet combien sommes-nous à consulter instantanément nos emails dans les transports, devant la télévision ou encore au restaurant ? Une véritable révolution mobile qui compte 24 millions de mobinautes hyperconnectés en France, qui en termes d’usages passent 23% de leur temps de navigation à consulter leurs emails.

Cependant, comment expliquer qu’alors que 44% des emails sont ouverts à partir de terminaux mobiles, le taux de clic sur Mobile reste pourtant toujours aussi faible (11%)?

Seulement 11,84% des entreprises au Monde optimisent leurs campagnes pour la consultation sur les terminaux mobiles.

Les terminaux mobiles sont désormais LE canal privilégié pour la consultation d’emails, cependant toutes les entreprises ne se sont pas encore conformées à ces nouveaux usages : seulement 11,84% d’entre elles au Monde optimisent leurs campagnes emailing sur Mobile via le Responsive Design.

Le Responsive Design consiste à adapter l’affichage de votre campagne emailing aux différents supports pouvant être utilisés par vos destinataires afin de maximiser son impact.

47% des mobinautes estiment que l’affichage des campagnes qui leur sont adressées n’est pas adapté à leurs smartphones. S’assurer que tous les utilisateurs puissent profiter d’une navigation fluide incitant à l’action quel que soit le terminal est devenu un véritable enjeu pour les entreprises.

Le Responsive Design favorise le taux de clic

En optimisant vos campagnes emailing aux supports mobiles, vous offrirez aux 24 millions de mobinautes français une expérience de lecture réussie réduisant d’une part le risque que votre message soit supprimé (80% les ignorent s’ils ne s’affichent pas correctement d’après le SNCD), et incitant d’autre part considérablement le destinataire a cliqué sur les différents liens de votre campagne. En cela il convient d’aller plus loin, et d’optimiser également les pages d’atterrissage sur lesquelles seront amenés les mobinautes.

Le Responsive Design constitue un facteur clé pour augmenter le taux de clic de vos emails, il valorise votre image de marque et s’annonce comme une solution efficace pour vos futures campagnes.

Si vous souhaitez optimiser vos campagnes pour l’affichage mobile, nous vous invitons à consulter le livre blanc « L’email responsive » en cliquant ici.

Sources :
– ExactTarget – « The 2012 channel preference survey »
– Litmus – “Email Analytics” (June 2013)
–  SNCD – « Mobile Marketing Attitude 2012 »
–  Return Path – « L’email désormais majoritairement mobile » (2012)
–  Yesmail – « Email marketing compass mobile effect » (2013)
–  Equinux – “Responsive Mobile email layouts” (June 2013)

Mots recherchés pour arriver sur cette page :

  • comment faire pour quune e mailing soit responsive
Catégories
Analyser les résultats

Emailing : Desktop vs Mobile

En France, l’émergence des smartphones et des tablettes ne cesse de croître, selon le Crédoc (Novembre 2015), le taux d’équipement en terminaux mobiles en 2015 s’élève à 86%, ce qui révolutionne la manière dont sont consultés vos emails.

Taux d’ouverture, taux de clic et autres statistiques utiles vous seront livrés dans cet article afin de mieux comprendre et appréhender la conversion vers l’emailing sur Mobile.

Le Mobile occupe une place centrale dans notre quotidien

Selon le baromètre de Marketing Mobile Association France (Mars 2016), 87% des téléphones vendus sont des smartphones et les ventes de tablettes explosent dépassent celles des PC portables.

En passe de devenir un objet incontournable, 58,2% des Français utilisent leurs tablettes plusieurs fois par jour et combien sommes-nous à ne jamais quitter le domicile sans emporter notre smartphone ? Selon IPSOS, nous étions déjà 77% en 2012.

Les terminaux mobiles font aujourd’hui partie intégrante du quotidien, à tel point qu’ils ont modifié le comportement des utilisateurs.

La consultation sur Mobile gagne du terrain

En complémentarité de leur accès mobile, 90% des propriétaires de smartphones continuent à consulter leur compte de messagerie sur un terminal desktop, cependant le Mobile détrône sans conteste le Desktop en termes de taux d’ouverture : aujourd’hui plus de 50% des emails sont ouverts à partir de terminaux mobiles dans le Monde, devançant le taux d’ouverture sur Desktop (18%) et sur les Webmails (20%).

Des chiffres encourageant sachant que seulement 11,84% des entreprises au Monde optimisent leurs campagnes pour la consultation sur les terminaux mobiles.

Une véritable révolution mobile qui compte 24 millions de mobinautes en France, soit 4,1 millions de nouveaux utilisateurs depuis l’an dernier, qui en termes d’usages passent 23% de leur temps de navigation à consulter leurs emails.

Le Desktop, un terminal plus sécurisant

Face aux multiples tentatives d’arnaque (phishing), 60% des utilisateurs privilégient l’usage des ordinateurs de bureau pour les emailings bancaires afin de protéger leurs données personnelles.

Alors que les achats en ligne explosent sur les terminaux mobiles, une véritable aubaine pour les secteurs du commerce de détail et des biens de consommation.

Un taux de clic plus élevé sur ordinateur que sur mobile

Alors que 40% des messages commerciaux sont ouverts sur terminaux mobiles, le taux de clic sur Mobile (11%) s’avère être plus faible que celui sur Desktop (21%).  A noter que 47% des mobinautes estiment que l’affichage des campagnes n’est pas adapté à leurs smartphones.

Bien que l’accès depuis les ordinateurs de bureau n’est pas prêt de disparaître, les terminaux mobiles sont désormais LE canal privilégié pour la consultation d’emails.

Il est donc devenu inévitable pour les entreprises de se conformer à ces nouveaux usages et optimiser le contenu de leurs campagnes sur mobile via l’email responsive, afin de s’assurer que tous les utilisateurs puissent profiter d’une navigation fluide incitant à l’action quel que soit le terminal.


Sources :

– ExactTarget – « The 2012 channel preference survey »

– Litmus – “Email Analytics” (June 2013)

–  SNCD – « Mobile Marketing Attitude 2012 »

–  Return Path – « L’email désormais majoritairement mobile » (2012)

–  Yesmail – « Email marketing compass mobile effect » (2013)

–  Equinux – “Responsive Mobile email layouts” (June 2013)

–  Arcep/CREDOC – “Baromètre du Numérique” (2015)

–  Mobile Marketing Association France – « Baromètre du Marketing Mobile en France » (Mars 2016 – Juin 2016)

–  Adresta – “TOP 10 Email Clients” (Juillet 2016)