Catégories
Gérer ses destinataires

Guide pour créer sa base de destinataires

La réussite d’une campagne emailing passe par la création et l’optimisation constante d’une base de données de destinataires. Il est indispensable de créer sa propre base afin de garantir la meilleure délivrabilité et les meilleurs retours à chaque campagne envoyée.

L’achat de bases de données sur Internet est une pratique très fortement déconseillée. La plupart des bases soit disant « Opt-in » ou « qualifiées » ne le sont évidemment pas et entraînent de graves conséquences sur votre réputation d’expéditeur. Sans parler de l’illégalité de la chose bien entendu…

Alors si on ne doit pas acheter de base, comment se la constituer ?

 

Formulaire d’inscription

Le formulaire d’inscription sur le site Internet est la méthode de collecte la plus simple. Sa présence ne vous coûte rien. Cependant, mettez ce formulaire en avant pour amener le maximum d’inscription. N’hésitez pas aussi à évoquer la périodicité d’envoi enfin d’en avertir le futur destinataire.

Comment faire un formulaire d’inscription efficace ?

Avant tout, vous devez penser aux informations que vous avez besoin de tirer de vos destinataires. Un formulaire qui ne demande que l’adresse email, c’est très efficace, mais surtout très inutile.

Vous devez bien entendu demander à vos futurs destinataires un minimum d’information sur eux pour que ces adresses soient utilisables. Si vous en demandez trop, ils ne le rempliront pas !

Toute la difficulté est justement de trouver un équilibre entre le nombre d’informations demandées et le nombre d’informations dont vous avez besoin.

 

Avec Sarbacane, vous pouvez créer de superbes formulaires d’inscription pour récupérer les adresses emails de vos visiteurs directement depuis votre site. Les contacts sont directement synchronisés avec vos listes de destinataires dans votre logiciel emailing.

 

formulaire contact

Exemple de formulaire d’inscription créé avec Sarbacane

 

Jeu concours

Le jeu concours est un moyen viral de récupérer des emails en masse. A condition que votre concours soit alléchant !

En effet, si votre jeu concours donne envie de jouer et de partager, vous obtiendrez d’autant plus facilement des adresse emails.

Pour donner envie, vous devez faire gagner un prix conséquent et intéressant. Soit un produit normalement payant chez vous, soit un livre de conseils, soit des points/crédits pour votre site, etc…

Cependant, pour envoyer des campagnes par la suite, vous êtes dans l’obligation de demander l’autorisation via une case à cocher indiquant : « J’autorise l’entreprise à m’envoyer la newsletter et les emails commerciaux… ».

De ce fait, lancer un jeu sur les réseaux sociaux et demander aux internautes de mettre leur email en commentaire n’est pas suffisant pour pouvoir vous servir de leurs coordonnées.

 

Offre ou réduction à l’inscription newsletter

Autre méthode sur les sites e-commerce, il est de plus en plus fréquent d’avoir un pop-up annonçant une réduction ou une offre si la personne s’inscrit à la newsletter.

S’il est difficile de récupérer des inscrits avec un simple formulaire d’inscription, le fait qu’il y ait un avantage, un petit quelque chose à gagner, rend plus facile la conversion.

Mais attention, les pop-ups peuvent être envahissante et ont souvent mauvaise image.

Ne le faites pas surgir sur votre site à n’importe quel moment, permettez au visiteur de le fermer facilement et surtout ne le faites apparaître qu’une seule fois par visite.

 

Livre blanc gratuit

Tout comme le pop-up d’inscription à la newsletter, on peut envisager un pop-up proposant le téléchargement d’un livre blanc ou d’un guide complet sur un sujet qui pourrait intéresser le visiteur.

L’idée ici est d’inciter le visiteur à donner son adresse email et quelques informations personnelles en échange d’un cadeau qui lui sera vraiment utile.

Mais pour cela, il faut bien vendre le livre avec un titre et un visuel accrocheurs, et annoncer l’avantage qu’il aura à le télécharger.

Encore une fois, ne demandez pas trop d’informations dans votre formulaire, vous risquerez de repousser les potentiels inscrits.

 

Création d’un compte client

Si vous possédez un site e-commerce, demandez à vos acheteurs de se créer un compte client chez vous.

Par ce biais, il est bien plus facile demander plus d’informations qu’avec les autres méthodes.

En effet, si vos visiteurs sont arrivés jusqu’à la page de paiement, c’est qu’ils ont un véritable intérêt pour vos produits.

Il ne serait donc pas si déplacé de leur demander quelques précisions sur leurs besoins, leurs coordonnées, etc.

Récolte directe

C’est la méthode la plus empirique de toutes : demandez directement à la personne ses coordonnées.

Il y a plusieurs situations dans lesquelles il est tout à fait bien venu de récolter des contacts :

  • Lors d’un événement ou d’un salon sur lequel vous exposez
  • En magasin, lors du passage en caisse
  • Au téléphone, lors d’un rendez-vous téléphonique
  • Lors d’un rendez-vous

Selon le contexte, n’hésitez pas à amener avec vous une feuille d’émargement afin de demander à vos contacts des informations sur eux et ainsi compléter vos bases.

 

Nos conseils

– Mettez en place un contrôle de saisie vérifiant la présence d’un @ et d’un point

– Utilisez le double opt-in pour vous assurer du consentement de la personne avec un retour d’email pour valider l’inscription

 

Concernant les bases de données achetées, nous vous déconseillons de les utiliser pour plusieurs raisons :

– Des emails peuvent être erronés ou ne sont plus valides

– Des spamtraps ou pièges à pub peuvent s’y trouver, ces adresses ont été créées pour détecter les spams et n’ont jamais été inscrites dans aucune base

Si votre base contient ces emails, votre campagne arrivera directement dans le dossier « Courrier indésirable » des messageries de vos destinataires.

La délivrabilité de votre campagne joue aussi sur la qualité de votre base de destinataires, alors ne la négligez pas.

Mots recherchés pour arriver sur cette page :

  • base de donn?? contact email
  • base de donnees adresse email
  • base de données adresse mail language:FR
  • base de données emailing language:FR
  • base de données mailing
  • comment créer database de email marketing
  • comment mettre les email en base de donnees
  • créer des mails personnalisés depuis une base de données
  • Créer une base de données email
  • guide distinataire
Catégories
Se perfectionner

Les notions de droit à connaître avant d’envoyer ses campagnes

De nombreuses entreprises communiquent aujourd’hui par le biais de l’emailing. Cependant, il est important de connaître le droit français concernant ces envois. En tant qu’expéditeur, les entreprises ont une responsabilité pénale vis-à-vis des envois.

Les destinataires

Avant d’envoyer une campagne emailing, l’entreprise doit préalablement demander l’accord du destinataire si celui-ci est un particulier. Pour les entreprises, l’email doit avoir un rapport avec l’activité du destinataire, à l’exception des adresses emails génériques comme contact@….fr, où l’envoi ne nécessite pas d’accord au préalable.

Nous conseillons de collecter les adresses des destinataires en double opt-in, ainsi le destinataire donne son accord explicitement pour l’utilisation de son adresse.

LIVREBLANC-DoubleOptin1-286x300

Et, nous déconseillons l’utilisation de base de données louée ou achetée puisqu’elle peut provenir de sources douteuses ou obsolètes. Certaines adresses peuvent être utilisées comme spamtrap ou piège à pub et peuvent nuire à la délivrabilité du message.

L’expéditeur

A l’envoi, l’entreprise doit clairement indiquer son nom ou celui de l’expéditeur afin que le destinataire l’identifie tout de suite, autant dans le champ « Expéditeur » que dans le contenu. Il est interdit de cacher son identité ou d’en utiliser une autre.

L’objet

Il doit impérativement être en lien avec le contenu de votre emailing.

Le lien de désabonnement

Un lien actif doit obligatoirement être présent dans votre message, au début ou à la fin, permettant au destinataire de se désabonner.

Les sanctions
–  Pour chaque message envoyé sans consentement préalable ou suite à une opposition de la personne, l’entreprise devra payer une contravention de la 4ème classe (de 135 € à 750 €)
–  Procéder à un traitement de données à caractère personnel concernant une personne physique malgré son opposition, lorsque ce traitement répond à des fins de prospection, notamment commerciale, ou lorsque cette opposition est fondée sur des motifs légitimes, est puni de cinq ans d’emprisonnement et de 300 000 € d’amende.
–  Collecter des données à caractère personnel par un moyen frauduleux, déloyal ou illicite est puni de cinq ans d’emprisonnement et de 300 000 € d’amende.

Pensez à une chose : la collecte d’adresses emails qualifiées est aussi importante pour l’entreprise que pour le destinataire.

Mots recherchés pour arriver sur cette page :

  • Amende emailing frauduleux entreprises
  • loi mail sans cacher destinataire
Catégories
Se perfectionner

5 erreurs graves à ne pas faire en emailing

echecsOn parle souvent des clés du succès, mais qu’en est-il des clés d’échecs ? Pourtant comme leur nom l’indique : commettre l’une de ces erreurs, malgré la meilleure volonté du monde, vous conduira à l’échec de votre opération. Tour d’horizon rapide sur les fautes à ne surtout pas commettre… Jamais !

Envoyer votre campagne sans opt-in
Erreur éliminatoire. Non seulement il est illégal en France d’envoyer un email commercial sans demander d’abord au destinataire son avis, mais en plus vous risquez fort de voir ce destinataire signaler votre adresse d’expédition comme spammeur. Ce qui fait que tous vos messages atterriront dans la boîte à spam, sans jamais être lu.

Utiliser des mots aguicheurs
Utiliser des mots tels que « gratuit », « cash », « gagner », « cadeau », « promotion », ou leurs dérivés peut paraître comme étant une bonne idée pour inciter les gens à ouvrir votre email. Sauf que ces mots, très utilisés par les spammeurs, sont catalogués par les systèmes anti-spam. Ainsi vous avez de grandes chances d’être considéré comme spammeur par ces systèmes si vous utilisez ce genre de mots.

Envoyer une grande campagne avec votre propre adresse mail
Il peut sembler économique et pratique d’envoyer un emailing massif de plusieurs milliers d’adresses avec sa propre adresse email, surtout si cette dernière est gratuite. Sauf que les FAI limitent le nombre d’envoi d’emails à quelques dizaines par heure ou quelques centaines par jour. De plus, dans beaucoup de cas, il est stipulé dans les conditions d’utilisation des FAI, des messageries, ou les deux, que les envois massifs d’emails commerciaux ne sont pas autorisés et qu’ils peuvent aboutir à une suppression de votre adresse, de votre domaine, voire même de votre connexion.

Acheter une base de donnée
C’est formidable : voilà quelqu’un qui vous propose une base de données contenant au moins 100 000 adresses emails ! Et cela pour quelques centaines d’euros seulement. Comment résister ? Et bien tout simplement en se rappelant qu’il s’agit d’une pratique illégale. De plus, le problème est le même que pour le 1er point : à quoi sert d’envoyer un email sans l’accord du destinataire pour que ce dernier vous signale comme spammeur ?

Ne pas permettre de se désabonner
Ici il s’agit d’une erreur qui est encore trop fréquente : oublier le lien de désabonnement ou cacher ce dernier. Il est inutile de recourir à ce genre de pratique, (surtout que ne pas mettre de lien de désabonnement est aussi illégal), car si votre destinataire a décidé de se désabonner, il le fera de toute façon. En effet s’il ne trouve pas le lien de désabonnement, il se contentera de signaler l’adresse d’expédition comme spammeur, et tous vos emails iront dans sa boîte à spam. Cette solution est pire que mieux car elle nuit gravement à votre délivrabilité quand un désabonnement classique reste sans conséquence.