Logo

Le superblog de l'email marketing Le blog emailing de référence par Sarbacane: retrouvez toute l'info de l'email marketing sur emailing.biz
Newsletter Man
Par
Prêt à tout pour préserver l’emailing du mauvais goût et du design raté, ce super-héros vous prodiguera ses meilleurs conseils pour réussir vos newsletters.
le 7 septembre 2016 | 0 commentaire

Split Test : la solution pour augmenter la rentabilité de vos emails ?

split test emailingEn tant que marketeur, vous souhaitez bien entendu améliorer les performances de vos actions marketing le plus vite possible et au moindre coût. En emailing, il existe une méthode simple et efficace pour faire grimper vos taux d’ouvertures, vos taux de clics, vos taux de réactivité et plus globalement, votre rentabilité : le Split Test.

Dans cet article, nous allons vous expliquer simplement en quoi consiste le Split Test, comment le mettre en place et quels sont ses avantages.

 

Split Test : définition

Tout d’abord, il faut savoir qu’il existe plusieurs termes pour désigner strictement la même chose : Split Test, A/B Test, Split A/B…

« Split » en anglais signifie « diviser », « couper en deux ».

Pour faire simple, un Split Test est un procédé permettant de tester deux versions d’une même chose afin de déduire quelle est la meilleure des deux.

Il peut s’agir d’une mise en page sur un site web, d’un wording particulier, d’un email, etc…

Dans notre cas, nous nous penchons sur le Split Test en emailing, évidemment.

En guise d’exemple, partons du principe que vous hésitez entre deux objets pour une même campagne emailing.

Prenez environ 20% de votre base de destinataires, coupez cette part en deux et envoyez-leur votre email avec pour seule différence l’objet.

Il ne tiendra qu’à vous de comparer les résultats des deux campagnes afin d’envoyer la version qui a le mieux fonctionné au reste de vos destinataires.

 

Comment mettre en place un Split Test ?

De nombreuses solutions emailing incluent une fonctionnalité dédiée au Split Test.

Celles-ci permettent généralement de tester absolument n’importe quel élément de votre campagne.

Penchons-nous sur la fonctionnalité Split Test inclue gratuitement dans Sarbacane.

Avant tout, l’extension vous demande quelle partie de votre emailing vous souhaitez tester. Vous pouvez choisir de tester uniquement le champ expéditeur, uniquement l’objet ou n’importe quel élément du contenu.

Une fois votre choix fait, vous définissez les groupes d’échantillons A et B qui  représenteront votre base.

Enfin, vous pouvez définir les options de déclenchement de l’envoi de l’email gagnant au reste de votre base.

Si vous choisissez un envoi manuel, le logiciel vous présentera les statistiques des deux versions et vous laissera choisir vous-même laquelle envoyer.

En déclenchement automatique, vous pouvez indiquer au logiciel si la campagne dite « gagnante » sera celle dont le taux d’ouverture est le meilleur ou celle dont le taux de clics est le plus élevé.

Vous pouvez également choisir quand l’envoi sera déclenché : une heure après l’envoi du test, un jour, une semaine…

 

Quels éléments tester ?

Dans l’absolu vous pouvez absolument tout tester dans votre email.

Mais nous allons dresser ici une liste des éléments capitaux à tester. Chacun de ces éléments est susceptible de lourdement influencer les résultats de vos campagnes :

 

  • L’objet : la clé d’un taux d’ouverture élevé. Essayez de tester un objet personnalisé contre un objet de type officiel, avec ou sans le nom de l’entreprise ou encore de différentes tailles. Testez un objet avec et sans caractères spéciaux peut aussi être très intéressant.
  • Jour d’envoi : et oui, il y a des jours mieux que d’autre pour lire vos emails. En tout cas, ça se passe comme ça chez vos destinataires. De façon consciente ou inconsciente ils sont plus enclins à lire certains emails à des jours précis, et parfois même à des heures précises. Testez donc d’abord le jour, puis l’heure pour affiner le résultat.
  • Call to Action : Essayez différentes tailles de polices, différents types de boutons et différentes couleurs pour voir quelle est la combinaison qui incite le mieux le destinataire à cliquer. Ici le test peut être long, mais il a le mérite d’améliorer le taux de clics le taux de conversion.
  • Mise en page : que ce soit le format, la couleur, la police ou la taille de celle-ci, il s’agit de tester les différents éléments qui composent votre contenu. Même l’organisation des différents paragraphes peut être testée.
  • Taille de l’email : Ce point consiste à tester la taille du contenu, la longueur de celui-ci. Selon les destinataires que vous avez, ils préféreront un contenu long et consistant ou un contenu court et synthétique.

 

Les avantages du Split Test

Le gros avantage du Split Test, et vous l’aurez compris, est de pouvoir comprendre comment raisonnent vos destinataires et quelles sont leurs préférences.

Tous ces tests peuvent déboucher sur une amélioration à tous les niveaux. Ainsi les indicateurs à surveiller sont le taux d’ouverture, le taux de clic, le taux de conversion, mais aussi le taux de réactivité. Il vous faudra comparer les résultats des deux groupes, et bien sûr conserver la version qui aura mené au meilleur résultat.

D’autre part, le split test vous permet de gagner facilement en rentabilité. En effet, il vous permet d’évaluer la meilleure solution pour augmenter le taux de clic, le taux d’ouverture, le taux de conversion etc…

Enfin, les fonctionnalités dédiées au split test intégrées aux solutions emailing ont comme avantage considérable de vous faire gagner beaucoup de temps en vous évitant de faire des tests à la main.