Logo

Le superblog de l'email marketing Le blog emailing de référence par Sarbacane: retrouvez toute l'info de l'email marketing sur emailing.biz
No-Spam Woman
Par
Elle est l’experte absolue de la technique, toujours présente pour vous aider à optimiser vos newsletters et à combattre le spam.
le 21 décembre 2015 | 1 commentaire

Les 6 bonnes résolutions emailing pour 2016

Happy New Year from Sarbacane !

Nous voilà en 2016. Le moment est venu de faire le bilan de votre stratégie emailing de l’année qui vient de s’écouler. Vous constaterez probablement des points à améliorer mais également des stratégies qui ont fonctionnées. Pour vous aider à trouver des pistes d’amélioration, voici nos 6 résolutions à appliquer ou à réviser pour 2016.

 

1. Hyper-personnalisation et contextualisation

Les statistiques le disent toutes, les emails personnalisés sont les plus efficaces. Sauf que tout le monde commence petit à petit à s’y mettre ! Pour vous démarquer encore plus, votre travail de collecte des données de vos prospects doit être intelligent et complet.

Essayez d’obtenir de vos contacts des données qui vous serviront à contextualiser vos emails. Cela peut passer par du suivi comportemental, des formulaires efficaces avec récompenses à la clé, des jeux concours… Essayez de récupérer les informations de vos clients dont vous aurez réellement besoin. Si vous possédez des magasins physiques, contextualisez votre email en fonction de la localisation géographique de vos prospects. Un simple code postal suffira à promouvoir le magasin le plus proche de vos prospects.

La personnalisation doit aller le plus loin possible, pour montrer à votre destinataire que vous le connaissez mieux que quiconque. Pour exemple, cette campagne d’une compagnie aérienne :

Campagne EasyJet

 

2. Tests multi-supports

Oui, on l’a déjà dit maintes et maintes fois, un email doit être responsive design, c’est presque une norme aujourd’hui. Cependant, beaucoup oublient encore de tester leurs emails et surtout de vérifier leur affichage sur tous les supports possibles.

On a vu par exemple récemment l’arrivée massive des montres connectées, qui n’affichent pour la plupart que la version texte des emails et des objets et pré-header extrêmement courts. Les tablettes tactiles ont également gagné en variétés de tailles, de résolutions ; les systèmes d’exploitation et les web app ont chacun leur propre façon de lire des emails ; et même l’orientation du device va avoir une influence sur l’affichage !

Affichage d'un email sur iWatch

Il faut donc penser à tester vos emailing sur le maximum de supports possibles, avec différents services de messagerie et applications… Bien entendu, vous n’aurez jamais avoir le même rendu partout et vous n’avez pas forcément sous la main une montre connectée, une tablette, un pc-tablette, un smartphone-pc, une montre-téléphone-tondeuse-à-gazon et toute une panoplie d’objets plus diversifiés les uns que les autres… C’est donc à vous d’étudier votre audience afin de connaître leurs habitudes en termes de supports pour concentrer vos efforts sur le type de device le plus utilisé par votre base. Pour cela, munissez-vous d’une solution emailing digne de ce nom et exploitez les statistiques de vos campagnes !

 

3. Fidélisation

Il est souvent plus difficile de fidéliser un client qu’en dénicher de nouveaux. Vous devez tout faire pour suivre les comportements de vos clients les plus fidèles afin de les récompenser régulièrement pour la confiance qu’ils vous accordent. De plus, ils feront d’excellents relayeurs si vous prenez soin d’eux !

Pour les fidéliser, vous devez également leur apporter du contenu de qualité pour les aider à progresser et à s’informer dans votre domaine d’activité. Votre newsletter est faite pour ça ! Rédigez des articles, relayez des actus intéressantes et devenez indispensable. En 2016, placez-vous du côté de vos clients, ils vous le rendront !

 

4. Automatisation

L’automatisation marketing, ou « marketing automation » ou encore « trigger marketing », c’est probablement le levier le plus complémentaire à l’emailing. Le principe est de déclencher l’envoi d’un email (ou d’un sms !) en fonction du comportement de vos visiteurs, prospects, clients… La relance de paniers abandonnés peut par exemple être automatisée. Ainsi, un visiteur ayant rempli un panier sans commander recevra un email avec un lien vers le contenu du panier en question. Une bonne méthode pour booster ses ventes ! Mais le trigger peut également envoyer des sms d’anniversaire à vos clients, des emails de relance aux inactifs, des demandes d’avis clients personnalisées, des welcome packs à chaque inscription…

En bref, l’automatisation permet de conjuguer messages automatiques, personnalisation et ROI. Définitivement LA résolution à prendre pour 2016 !

 

5. Assainissement

En 2016, nettoyez vos bases de données ! Adresses inactives, spamtraps, NPAI, domaines inconnus… Il est temps d’analyser vos contacts et de supprimer les adresses qui détériorent vos statistiques et votre délivrabilité. Exploitez les statistiques de vos envois en 2015 pour faire le grand ménage !

Essayez également de segmenter vos contacts selon différents critères pour cibler avec précision vos campagnes. Vous pouvez également proposer différentes newsletters à vos prospects avec des thèmes et des fréquences adaptées à chacun pour montrer à vos destinataires que vous êtes à leur écoute.

 

6. Audace

En emailing, il faut être en quête constante de renouveau et d’originalité pour sortir du flux important d’emails que reçoivent les internautes. Il s’agit alors d’être audacieux dans plusieurs aspects de vos campagnes, à commencer par les objets. Cet élément sera le facteur décisif d’ouverture ou non de vos emails.

Jouez sur l’humour, la personnalisation, l’effet « buzz » et rebondissez sur l’actualité. En 2016, place aux emails qui donnent envie. Les objets purement informatifs ou trop vendeurs sont clairement à éviter et seuls ceux qui sauton titiller l’attention de leurs destinataires verront leurs campagnes efficaces. Les symboles sont également conseillés (sans exagération) pour attirer l’œil et être reconnaissable rapidement.

Mais le contenu des emails doit aussi être audacieux. On parle ici d’une audace essentielle : un email, une info, un ou deux boutons d’action et un visuel. Laissez tomber les fioritures et concentrez-vous sur le message. Osez simplifier vos structures pour être encore plus impactant : en quelques secondes, votre destinataire doit savoir ce qu’il peut tirer de votre email et où il doit cliquer pour en profiter. Le reste du travail doit être fait sur votre landing page.