Catégories
Gérer ses destinataires

Comment segmenter votre base de destinataires ?

Segmentation emailingOutre la nécessité d’obtenir une base de destinataires par opt-in voire double opt-in, sa segmentation est une étape primordiale pour parvenir à l’exploiter de manière optimale.

Aujourd’hui, l’hyper personnalisation est au cœur des stratégies marketing, surtout en emailing avec la montée du SPAM et du phishing qui polluent les boîtes mails.

Alors s’il y a bien une règle à respecter coûte que coûte, c’est de proposer du contenu pertinent et adapté à vos destinataires. Sauf qu’ils n’ont pas tous le même profil ! Tous vos contacts sont uniques et ont des aspirations qui leurs sont propres.

Mais en s’organisant correctement, on peut réussir à les trier selon des critères communs et ainsi envoyer des campagnes différentes en fonction de leurs profils.

Nous classerons ces critères en 3 grandes catégories. A vous de décider quelles informations sont intéressantes à recueillir pour votre business. Cette méthode est d’ailleurs valable pour n’importe quelle opération marketing, emailing ou pas.

 

Les critères objectifs

Qui sont mes contacts ?

Les critères que l’on appellera « objectifs » sont les informations basiques qui concernent l’identité du contact. Ces données doivent être recueillies le plus rapidement possible, dès l’inscription de votre contact à votre base de données.

On peut par exemple citer les informations suivantes :

  • Email (évidemment)
  • Nom
  • Prénom
  • Civilité
  • Âge
  • Géolocalisation (région, ville voire pays)
  • En B2B : entreprise, secteur d’activité, fonction
  • Date d’inscription

C’est une liste non exhaustive et toutes les informations ne sont pas forcément pertinentes pour vous. L’âge par exemple, peut être une donnée très intéressante pour une entreprise de prêt-à-porter mais l’est moins pour un business en B2B.

La géolocalisation ne sera pas essentielle pour un site e-commerce purement online alors qu’une entreprise possédant des points de vente physiques y attachera une grande importance pour toucher ses cibles sur un secteur précis.

Idem pour le pays : une firme qui ne compte pas s’exporter et qui ne souhaite toucher que les résidents français n’aura pas grand intérêt à demander dans quel pays se situent ses contacts.

Les informations capitales pour votre business dépendent également de votre type d’activité. En B2B, il est toujours intéressant de connaître le poste de son interlocuteur, son statut hiérarchique, son pouvoir de décision, etc…

Veillez à toujours demander seulement les informations qui vous seront utiles. Il ne s’agit pas de réaliser un interrogatoire alors que votre contact ne fait même pas encore partie de votre base. Utilisez un formulaire simple, rapide à remplir et tenant sur quelques lignes, et prévoyez une récompense pour tout nouvel inscrit : livre blanc gratuit, réduction, code promo… Cela incitera vos visiteurs à prendre le temps de s’inscrire.

Pour récupérer toutes ces infos, Sarbacane Desktop a récemment développé son éditeur de formulaires. Il vous permet de collecter les données dont vous avez besoin auprès de vos clients depuis votre site web à l’aide d’un formulaire d’inscription entièrement créé et personnalisé par vos soins. Grâce à cette extension, tout contact entré dans le formulaire est directement ajouté à vos listes de contacts dans Sarbacane. Cela vous permet de récupérer rapidement et massivement les informations dont vous avez besoin sur vos visiteurs.

N’oubliez pas que ces informations vous permettent non seulement de pouvoir cibler avec précision vos campagnes emailing mais également de les personnaliser.

 

Les critères subjectifs

A quoi mes contacts aspirent-ils ?

Cette seconde catégorie de critères vous permettra de mieux cerner les attentes de vos contacts vis-à-vis de vous, de comprendre ce qu’ils aiment et quels sont leurs centres d’intérêt.

Vous pouvez récupérer ce type de données de différentes manières : par le biais de sondages, de questionnaires envoyés par emails, dans votre formulaire d’inscription ou directement par contact téléphonique. L’idée est de leur demander concrètement ce qu’ils attendent de votre entreprise et ce qu’ils aiment : « Qu’attendez-vous de notre newsletter ? », « A quelle fréquence souhaitez-vous recevoir notre newsletter ? », « Quels sont vos centres d’intérêt ? », etc…

Il est primordial de savoir ce que vos contacts souhaitent recevoir de vous. Quelques questions suffiront à vous donner un vue d’ensemble de leurs aspirations et vous pourrez cibler vos campagnes en prenant en compte une nouvelle donnée, encore plus personnelle et donc extrêmement pertinente. C’est là la base de toute communication efficace.

Il est de plus en plus courant de voir des entreprises proposer plusieurs newsletters à des fréquences différentes. L’utilisateur choisi lui-même le rythme d’envoi qu’il préfère afin de ne pas être assommé d’emails et ne pas être lassé.

Ca y est, on commence à se rapprocher de cette fameuse hyper personnalisation. Mais on peut encore aller plus loin…

 

Les critères comportementaux

Comment se comportent mes contacts ?

Les outils marketing et emailing disponibles sur le marché se sont considérablement développés ces dernières années et permettent d’obtenir des données incroyablement précises, nombreuses, et facilement exploitables. Nous sommes à l’ère du Big Data, où la récolte de données se fait automatiquement et massivement.

Aujourd’hui, vous pouvez facilement suivre les comportements de vos contacts/prospects/visiteurs/clients, les canaliser et vous en servir pour alimenter vos bases de données.

Par exemple, avec une solution emailing efficace, vous pouvez suivre le comportement de vos destinataires suite à l’envoi d’un email et récupérer les statistiques post-campagne. Il est alors intéressant de retranscrire ces données dans vos bases de destinataires sur une période donnée.

D’autre part, avec un site e-commerce, il est possible de récupérer les comportements d’achats de vos clients et d’en extraire d’autres données toutes aussi intéressantes.

Sarbacane Desktop permet d’ailleurs non seulement d’obtenir des statistiques post-campagnes très complètes, mais également d’importer les données extraites d’un site e-commerce type Magento/Prestashop.

En somme, avec les bons outils, vous pouvez obtenir des données de ce type :

  • Taux d’ouverture des emails
  • Taux de clics dans vos emails
  • Inactivité
  • Nombre de commandes passées
  • Montant moyen des commandes
  • Montant total dépensé chez vous
  • Date d’adhésion
  • Supports de lecture
  • etc…

Avec de telles données, votre base se retrouve d’autant plus qualifiée. Elles vous aideront notamment à  préparer des campagnes de relance, de fidélisation, de prospection…

Par exemple, un prospect ayant cliqué sur à peu près toutes vos campagnes mais n’ayant jamais commandé devra être bichonné pour le transformer en client.

Au contraire, un client qui n’a commandé qu’une fois chez vous mais qui demeure inactif depuis plusieurs mois sera bon à relancer avec un code promo ou une réduction…

 

Les possibilités sont énormes ! Combinez cela à tous les autres critères et vous devriez obtenir des bases de destinataires ultra-qualifiées et donc envoyer des campagnes totalement personnalisées en fonction de la personne, de son profil, de ses goûts, de ses attentes, de son activité…

Ajoutez à tout cela des solutions permettant l’automatisation de campagnes marketing, et vos communications seront à la fois hyper-personnalisées, automatiques, rentables, et vos clients ne s’en plaindront pas car vos bases sont, bien entendu, opt-in et obtenues en tout légalité. Ils s’attendent à recevoir de vos nouvelles !

N’oubliez pas enfin que le plus important, c’est bien la qualité de votre base, pas la quantité de contacts qu’elle contient. Alors segmentez-la correctement, dosez bien les informations que vous demandez à vos contacts, et soyez inventifs pour être le plus proche possible de vos cibles. Tout le monde y gagnera !

Catégories
Se perfectionner

7 types d’images pour améliorer votre taux de clics

visuUne image vaut mieux que mille mots, bien sûr l’image doit être utilisée correctement et correspondre au message. Pour vous aider à utiliser des images génériques, nous vous listons les 7 types d’images.

 

La question que vous devez vous poser : « Comment puis-je illustrer simplement mon message ? ». L’image doit créer l’appel.

 

Les tableaux et les graphiques

Les statistiques ou rapports de données sont difficilement lisibles sous forme de texte, ceux-ci peuvent être intégrés en image sous forme d’infographie, compréhensible en un seul coup d’œil. Plusieurs outils vous permettent de créer facilement des illustrations graphiques pour vos prochaines campagnes emailing :

  • Infogr.am permet de créer en ligne des graphiques et infographies interactifs. A partir de quelques thèmes, l’outil permet d’ajouter des graphiques, cartes, textes, photos et vidéos.
  • Easel.ly propose gratuitement des thèmes qui pourront servir de base pour créer votre propre infographie.
  • Piktochart offre également la possibilité de créer facilement des infographies.

 

Les captures d’écran

L’utilisation de captures d’écran dans votre emailing peut être un excellent moyen de mettre en avant de nouvelles fonctionnalités d’un produit. En plus d’expliquer simplement l’utilisation de votre application, un aperçu permet de visualiser facilement les plus produits.

SB

 

Les images personnelles

Parfois les images de votre produit ou de votre entreprise suffisent à illustrer le produit ou le message aux destinataires. Dans ce cas, n’ayez pas peur de prendre une photo vous-même et de l’inclure dans votre campagne emailing. La photo sera d’autant plus réaliste qu’elle répondra à votre besoin précis, elle sera orientée et présentée selon votre envie.
Vous pouvez selon votre envie retoucher l’image, sa luminosité ou ses couleurs grâce aux filtres disponibles sur différentes applications.
A votre appareil photo ou votre smartphone !

 

Les stocks de photographies

L’utilisation d’une image directement dans l’email peut créer une réaction émotionnelle représentant votre produit ou vos services, et peut-être convaincre vos destinataires de cliquer. Les photos de nourriture mettront en appétit les destinataires et les inciteront à réserver une table dans un restaurant ou tout simplement à accéder à une recette de cuisine. Alors que les photographies de paysages illustreront parfaitement les destinataires d’une compagnie de voyages.
Où trouver les meilleures photographies :

Locasun

 

Les images personnalisées

Si vous ne trouvez pas l’image parfaite pour votre campagne email, parfois la meilleure solution est de créer son propre visuel. Pour cela, soit vous maîtriser le logiciel Photoshop pour adapter et personnaliser des photos existantes, soit vous utilisez un outil à portée de main pour obtenir votre message et créer le désir de cliquer chez le destinataire.

  • Canva permet de créer rapidement des images de toute pièce ou à partir de mises en page déjà proposées.

VeryChic

 

 Les BD

L’utilisation d’un visuel bande dessinée donne une image sympathique et une émotion à votre message. Que ce soit un clin d’œil, un sourire ou un souvenir nostalgique, ce type d’illustration peut amuser vos destinataires, mais ces visuels sont à utiliser à bon escient et dans un contexte humoristique.

  • WebDonuts archive de la bande dessinée. Vous trouverez peut-être une illustration pour compléter votre message.

 

Les icônes

Les emailings comprenant trop d’images peuvent être un peu écrasante, les icônes permettent d’exprimer ou illustrer un avantage ou un plus produit. Il est courant de croiser des icônes pour illustrer les principales caractéristiques d’un produit

 

Finissons avec un exemple d’email créé avec Sarbacane dans lequel on utilise une image libre de droits en la personnalisant, une capture d’écran et des icônes :

screencapture-blog-sarbacane-com-campagnes-2015-01-21

 

L’utilisation de ces différents types d’images en supplément de votre message texte accrochera le regard et l’attention de vos destinataires pour vous apporter plus de clics et un meilleur retour de vos campagnes emailing.

 

Source : https://www.campaignmonitor.com/blog/post/4407/images-improve-email-clickthrough-rate
Catégories
Gérer ses destinataires

TOP 5 des motifs de désabonnement

Pour un email marketeur, limiter le taux de désabonnement est primordial et connaître les principaux motifs de désabonnement est un premier pas vers l’accomplissement de cette mission.

Pour vous y aider, voici le top 5 des motifs pour lesquels vos emailings basculent dans la corbeille :

top5

Fréquence d’envoi

La fréquence d’envoi est LE motif n°1 de désinscription. Et cela s’explique par le simple fait que vos abonnés se sont inscrits dans l’espoir que vous leur apportiez des informations utiles ainsi que des offres promotionnelles et non pour que vous inondiez leur boîte…

Pertinence du contenu

…d’emails se ressemblant les uns des autres ! 1 abonné sur 4 est déçu des contenus qu’il reçoit car ces derniers :

  • ne sont pas personnalisés
  • ne correspondent pas à ses attentes
  • sont rébarbatifs

Structure et design de l’emailing

Avez-vous déjà offert un cadeau sans avoir pris soin de l’emballer ? Non. Et bien sachez que le design est à vos campagnes ce que l’emballage est au cadeau: indispensable !

Ne lésinez pas sur l’aspect esthétique de vos campagnes et il en va de même quant à sa structure.

Un emailing brouillon n’attirera personne alors qu’un emailing attrayant et RESPONSIVE fera décoller vos taux de performance, parole de super-héros.

Désintérêt pour la marque

Quoi de plus barbant que de discuter avec une personne centrant toute la conversation sur elle-même ? Cela vaut également en Email Marketing et représente le 4e motif le plus populaire de désabonnement.

Les abonnés développent un désintérêt pour la marque lorsque cette dernière centre toutes ses campagnes emailing sur elle-même et rien qu’elle-même.

Autres

Parce que les abonnés aussi souhaitent garder une petite part (2,7%) de mystère.

Source : Blue Hornet

Catégories
Se perfectionner

Comment réaliser une landing page parfaite

Dans le cadre d’une campagne emailing, rien ne semble échapper aux marketers : personnalisation, formulation originale, appel à l’action, visuels.. enfin presque ! En effet, un élément est souvent délaissé, il s’agit de la landing page ou page d’atterrissage.

Première page, première impression

Pourquoi se donner tant de mal sur l’élaboration d’un email marketing pour séduire l’internaute.. mais finir par le décevoir aussitôt, au premier clic ?

La première page sur laquelle vont « atterrir » vos destinataires, participe également à la première impression que ces derniers auront de vous, alors ne la râtez pas : « On n’a jamais deux fois l’occasion de faire une bonne première impression ».

Super-conseils pour une landing page parfaite

Pour maximiser votre taux de conversion, voici sept points à respecter, ni plus ni moins. Le but étant de capter l’attention de vos internautes et non pas de les distraire, allez à l’essentiel !

landingpagegg

Enfin dernier super-conseil que vous connaissez déjà cher email marketer: au responsive tu n’échapperas pas.

Catégories
Créer un emailing

Comment styliser les balises ALT de mon emailing ?

24% des internautes français reçoivent leurs emails sans l’affichage des images*. Par défaut, Yahoo, Outlook, Zimbra et Thunderbird n’affichent pas les images à l’ouverture d’un email. Autant de destinataires qui manqueront vos informations si votre email n’est pas lisible ni compréhensible sans les images. Les balises ALT des images vous serviront à apporter des informations supplémentaires.

Qu’est-ce que la balise ALT ?

La balise ALT est la description de votre image, paramétrée dans le logiciel emailing. Cette description s’affichera à la place de l’image quand celle-ci est bloquée par les messageries.
C’est une bonne nouvelle pour apporter des informations supplémentaires aux 24% des internautes qui ne verront pas vos images à l’ouverture de l’email.

Cette balise est à renseigner lorsque vous importez votre image dans un logiciel de messagerie :

Legende

Ou directement dans la balise <img> de votre code :

alt= »votredescription »

A quoi ressemble la balise ALT ?

Avant sur Yahoo :

BaliseALT_sansbalise

Après :

BaliseALT_classique

La balise est intégrée en texte dans l’encadré de l’image.

Il est possible de styliser la balise ALT

Pour changer des balises ALT classique, qui ne rendent pas forcément service à la création, sachez qu’il est possible de styliser la balise ALT en lui définissant une couleur, une typographie, une taille… comme un texte présent dans votre email.

Pour cela, vous devez intégrer dans la balise de l’image :

alt= »votredescription » style= »font-family: Arial; color: # 85d62d; font-style: italic; font-size: 25px; »

Et voici comment sera interprétée la balise en boîte de réception :

BaliseALT_style2

 

N’oubliez plus dorénavant de styliser vos balises ALT pour avoir un email lisible dans toutes les messageries, même sans l’affchage des images.

*Source : SNCD

——————————————————

Astuce

Vous pouvez préciser dans la balise <img> de votre code la hauteur et la largeur de l’image pour que le non-affichage de l’image n’altère pas la mise en page de votre email.

Exemple d’un email qui ne précise pas le gabarit de l’image :

EMarketing

  Cliquez sur l’image pour l’agrandir

Catégories
Créer un emailing

La compatibilité du GIF en emailing

Nous avons déjà évoqué sur ce blog les avantages du GIF. Aujourd’hui nous allons aborder plus en détail la compatibilité avec les différentes messageries ainsi que des conseils pour réaliser vos GIFs. 

 

Le GIF est-il compatible avec tous les clients de messagerie ?

Dans la conception d’un emailing, chaque élément intégré possède un rôle à jouer en termes de délivrabilité. La bonne nouvelle est que le GIF s’affiche correctement dans la plupart des messageries principales.

Pour que rien ne vous échappe, voici un récapitulatif complet de la compatibilité du GIF selon la messagerie utilisée :

 

• Les logiciels desktop

Apple Mail true
Lotus Note (6, 7 & 8,5) true
Outlook 2003 true
Outlook 2007-2013 false
Outlook Mac true

• Les webmails

Orange true
SFR true
Free true
Yahoo Mail! true
Outlook true
Gmail true
Aol true

• Mobile

Android (par défaut) true
Android (Gmail) true
Blackberry true
Iphone true

 

Comment créer un GIF animé ?

Si vous êtes super-balèze, vous pouvez utiliser Photoshop pour créer votre GIF animé. Pour vous guider dans cette tâche, je vous conseille vivement de suivre ce tutoriel délivré par Adobe.

Pour les autres, je vous ai concocté une super-liste d’outils simples et rapides d’utilisation:

  • Gifcam, un logiciel gratuit (Windows)
  • GIFfun, un logiciel gratuit (Mac)
  • Makeagif, un site web ludique

A vous de GIFer !

superheros

Avez-vous déjà utilisé le GIF dans vos campagnes ? Nous serions ravis d’en voir le résultat, n’hésitez pas à nous les partager ! 

Mots recherchés pour arriver sur cette page :

  • compatibilite gof snime emsil
  • www persiangroup biz sfr fr
Catégories
Créer un emailing

Comment intégrer une vidéo dans un emailing ?

videoHTML5Evoqué dans l’article de juillet « La révolution vidéo et le HTML5 », le support vidéo peut désormais être intégré dans le contenu de vos campagnes d’email marketing grâce au HTML5.

Une vidéo vaut mieux que 1 000 mots !

Savez-vous qu’une vidéo dans un email augmente de 278% le retour sur investissement par rapport à un simple email. Alors qu’attendez-vous ? De plus en plus de messageries supportent l’HTML5, voici le code à intégrer dans le contenu de votre campagne emailing :

<html>
<head>
<meta http-equiv="Content-Type" content="text/html; charset=UTF-8" />
<title>Test d'une vidéo dans un email</title>

<style type="text/css">

@media screen and (max-width:600px) {
div[class=video_holder] {display:none;}
}

@media screen and (width:320px), screen and (width:703px){
div[class=video_holder] {display:block !important;}
}

.ExternalClass div.video_holder {display:none !important;}

</style>
</head>
<body>
<div class="video_holder">
<p>Video Div</p>
<video width="320" height="176" controls="controls">
<source src="Lien vers votre vidéo en mp4" type="video/mp4" />
<source src="Lien vers votre vidéo en webm" type="video/webm" />
<source src="Lien vers votre vidéo en ogv" type="video/ogg" />
<a href="Lien vers votre site web" ><img height="176" src="Lien vers l'image hébergée qui remplace la vidéo dans les messageries qui ne l'affichent pas" width="320" /></a>
</video>
</div>
</body>
</html>

 

Aujourd’hui, les vidéos sont lisibles sur les messageries suivantes :
– Apple Mail 4, 5 & 6
– Live Mail
– Lotus Note 6.5, 7, 8 & 8.5
– Thunderbird 24
– iPad 5, Native client
– iPhone 4S (iOS 5), Native client
– iPhone 4S (iOS 6), Native client
– iPhone 5 (iOS 6.1), Native client
– Outlook.com sur Chrome, Safari & IE 9 (Win)

L’HTML5 arrive petit à petit sur les clients de messagerie. Si la vidéo ne fonctionne pas pour le moment, ça sera le cas d’ici peu de temps. Déjà 58% des destinataires pourront voir votre vidéo directement dans l’email !

Avant vous intégriez une image avec un symbole lecture et le destinataire était redirigé vers un site web. Désormais, vous pouvez intégrer votre vidéo directement dans votre email. Une innovation sur laquelle il ne faut pas passer !

——————————————————–

Source :
http://www.emerce.nl/achtergrond/infographic-video-email-marketing
Webmarketing&Com

 

Mots recherchés pour arriver sur cette page :

  • intégrer une vidéo à un mail en html
  • newsletter avec video
Catégories
Créer un emailing

6 Raisons d’Ajouter des Boutons de Partage à vos Emailing

réseaux sociaux emailingA l’instar de nos smartphones, les réseaux sociaux représentent également une partie intégrante de notre quotidien.

Les internautes y postent autant de contenus personnels que professionnels.

 

 

C’est pourquoi je vous recommande vivement d’incorporer à vos emailings des liens de partage sociaux ainsi que de promouvoir votre présence sur les différents réseaux et cela pour 6 raisons :

 

Vos destinataires deviennent un vecteur de diffusion et augmentent la viralité de vos campagnes et votre nombre d’abonnés.

Votre message est partagé à des communautés partageant les mêmes centres d’intérêts, ce qui décuple sa crédibilité

La portée considérable des réseaux sociaux aide à renforcer votre notoriété

Elargir votre communauté Facebook, Twitter en convertissant vos abonnés en fans et followers

De la même manière, transformer vos contacts LinkedIn en prospects et augmenter votre taux de conversion

Vos inscrits, vos fans ou encore vos followers communiquent et s’informent via différents biais, en ce sens les réseaux sociaux, au même titre que l’emailing, représentent un canal de communication efficace.

N’hésitez pas à mettre en avant l’existence de votre newsletter sur vos réseaux, par la création d’un formulaire d’inscription sur votre page Facebook par exemple. Et d’exprimer les avantages exclusifs qui leur sont réservés suite à leur abonnement.

Catégories
Se perfectionner

4 clés pour convaincre vos abonnés de lire votre newsletter

taux ouverture newsletterDans le cadre de vos campagnes newsletter, vos taux d’ouverture et de clic sont en chute ? Probablement car le contenu que vous proposez à vos abonnés ne correspond pas à leurs attentes.

Il y a fort à parier que vos lecteurs se soient abonnés pour recevoir des informations sur vos produits mais pas seulement !

 

Par exemple, je me suis récemment abonné à la newsletter d’un site spécialisé dans les masques de super-héros car cela me permet de rester informé de leurs nouveaux produits mais surtout de recevoir des conseils mode, mon « héroscope » et des articles sur les nouvelles tendances pour travailler mon style vestimentaire.

Tout comme moi, grand nombre de vos abonnés attendent de votre newsletter qu’elle leur fournisse, en complément d’informations promotionnelles, des contenus pertinents et utiles qui susciteront leur intérêt. A cet égard, voici les nouveaux codes pour convaincre vos abonnés de lire votre newsletter :

 

  • Identifier les attentes de vos abonnés

Afin de proposer un contenu correspondant aux attentes de vos abonnés, il est important tout d’abord de les identifier : à quoi s’intéressent-ils ? Quels problèmes peuvent-ils rencontrer ? De quels conseils ont-ils besoin ?

Le but étant de vous sensibiliser aux intérêts et aux problèmes de vos lecteurs.  Penser comme eux vous permettra de créer des contenus qu’ils auront envie de lire ce qui, par là même, améliorera leur engagement.

 

  • Déterminer les contenus à succès

En vue d’optimiser vos contenus, après avoir identifié les attentes de vos abonnés, il vous faut déterminer à travers vos différents supports (blog, chaîne Youtube, réseaux sociaux) et ceux de vos concurrents, les contenus ayant remporté un franc succès auprès de votre lectorat.

Dans la même optique, définissez les mots-clés et expressions incitant à la lecture à travers les contenus sélectionnés.

 

  • Partager votre expertise

Offrez à vos lecteurs des contenus de qualité grâce à votre expertise. Partagez vos expériences à travers des billets, des articles de conseils afin d’attirer le lectorat.

Pour le fidéliser, restez informé des tendances et n’hésitez pas à leur proposer des contenus sortant de l’ordinaire ou à bousculer votre ligne éditoriale, en effet un article écrit par un super-héros (qui plus est masqué) ne le rend-il pas plus attractif? 🙂

 

  • Analyser, évaluer, ajuster

Enfin n’oubliez pas d’analyser les résultats de vos campagnes afin d’évaluer l’impact des changements apportés et ajuster au besoin votre stratégie de contenu.