Logo

Le superblog de l'email marketing Le blog emailing de référence par Sarbacane: retrouvez toute l'info de l'email marketing sur emailing.biz
clear image

L'astuce du jour

de Newsletter Man

Vous avez du mal à atteindre vos objectifs marketing ?

Je vous recommande Sarbacane, la meilleure application française pour créer et automatiser vos campagnes Email & SMS marketing.

Le plus : Les experts de Sarbacane suivent vos projets et vous aident à optimiser vos performances.

Newsletter Man
Par
Prêt à tout pour préserver l’emailing du mauvais goût et du design raté, ce super-héros vous prodiguera ses meilleurs conseils pour réussir vos newsletters.
le 28 août 2013 | 2 commentaires

La taille compte ! Surtout celle de l’objet des emails

taille de l'objetVous le savez sans doute déjà : la taille de votre objet compte. Mais à quel point ? Explications sur l’un des paramètres fondamentaux de l’emailing.

L’influence sur le taux d’ouverture

L’objet influence beaucoup le taux d’ouverture puisqu’il incitera vos destinataires à ouvrir l’email. Il s’agit sans doute de l’indicateur le plus important, dans le sens où sans ouverture de votre email, aucune chance que vos destinataires ne cliquent sur vos liens, et donc qu’ils n’achètent quoi que ce soit sur votre site.

Parmi les facteurs liés à l’objet, la taille est essentielle. Sur ce graphique que nous propose Adestra, on voit que la longueur de l’objet impacte directement le taux d’ouverture (ligne verte). Ainsi il existe bien une taille idéale, caractérisée par deux pics :

  • Environ 20 caractères, donc très court
  • Environ 130 caractères, donc très long

Attention toutefois : cette étude est très générale et selon votre domaine d’activité, ces pics peuvent être décalés. Notamment on retrouve une différence énorme entre le B to B où l’on préfère un objet long et le B to C où il faut un objet de 3 à 5 mots minimum selon vos destinataires.

L’objet n’influence pas que le taux d’ouverture

Effectivement le graphique nous en apprend plus à ce sujet, et c’est plutôt surprenant. L’objet a un fort impact sur le taux de clic (ligne violette).  On retrouve les pics aux mêmes endroits que pour le taux d’ouverture, mais avec une toute autre proportion lorsqu’on arrive autour de 130 caractères, montrant ainsi l’efficacité d’un objet long. Raison de plus de surveiller la taille de vos objets.

La taille compte, mais pas que…

Ces résultats mettent en évidence l’importance de la taille de l’objet, mais ce que vous y inscrivez compte également. Selon votre secteur d’activité et/ou vos destinataires, les résultats varient aussi. C’est pourquoi il sera sans aucun doute nécessaire de tester vos objets. Il existe d’ailleurs un moyen simple de le faire, que nous décrivons dans cet article.

Mots recherchés pour arriver sur cette page :

  • longueur objet email
  • la taille des objets emailing influe sur louverture
  • longueur des emails

Tags:

réponses to “La taille compte ! Surtout celle de l’objet des emails”

  1. Avatar

    21 novembre 2013

    Nicolas LE CAM Répondre

    Très intéressant, peut-être pourriez-vous citer la source de cette étude de manière plus explicite, en publiant un lien vers l’info ?
    Merci beaucoup.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *


*