Logo

Le superblog de l'email marketing Le blog emailing de référence: retrouvez toute l'info de l'email marketing sur emailing.biz
Newsletter Man
Par
Prêt à tout pour préserver l’emailing du mauvais goût et du design raté, ce super-héros vous prodiguera ses meilleurs conseils pour réussir vos newsletters.
le 25 janvier 2017 | 0 commentaire

Ratio texte/image : une règle essentielle en emailing que les grandes marques oublient !

ratio texte imageEn tant que super héros de l’emailing, nous recevons chaque jour de nombreuses newsletters, de tous types de marques.

Et bien souvent, nous rencontrons les mêmes erreurs d’expéditeur en expéditeur. D’ailleurs, on remarque que les plus grandes enseignes sont loin d’être les meilleurs élèves en matière d’email marketing !

L’une des erreurs que l’on rencontre chaque jour dans nos boîtes mail, c’est le non-respect du ratio texte/image…. Pas de panique, on vous explique !

 

Ratio texte/image : définition

Il s’agit tout simplement d’un équilibre nécessaire entre la proportion d’images et de textes qui composent un email.

On estime qu’un ratio « idéal » dans un email est de 60% de texte et 40% d’images.

Pourquoi un tel ratio ? Parce que les filtres anti-spam n’aiment généralement pas le surplus d’images dans un email et détestent surtout les emails… sans texte !

La raison est simple : beaucoup de spammeurs ne s’embêtent pas avec la rédaction de textes et envoient des emails en masse composés d’une seule image.

Il est donc très (très) fortement déconseillé de créer des emails « tout-image » ou « full-image ».

Et c’est là que nous avons un problème avec les newsletters envoyées par de nombreuses grandes marques françaises.

 

Une règle souvent ignorée

Quelle bonne idée donc pour passer pour un spammeur auprès des filtres anti-spam des messageries !

Pourtant, beaucoup d’enseignes très célèbres ignorent totalement cette règles pourtant plutôt basique. A votre avis, pourquoi ?

Tout simplement car créer une newsletter en HTML oblige les webdesigners à se limiter à des contraintes techniques et créatives.

Il est en effet plus simple de créer une newsletter via un logiciel de PAO comme Photoshop ou Indesign, puis d’intégrer l’image complète dans un email.

Cela permet une plus grande liberté de création, d’utiliser des polices non compatibles avec l’HTML, de mettre des images en arrière-plan, etc.

CEPENDANT, si en lisant cela vous vous êtes dit « Pas bête comme idée ! Ma prochaine newsletter, je la crée sous Photoshop », sachez que vous vous exposez à de nombreux risques :

 

  • Dégradation de votre réputation d’expéditeur et de votre délivrabilité

Cela signifie tout simplement que vos emails arriveront bien plus souvent en « Courrier indésirable » et que votre nom/domaine d’expéditeur sera identifié comme spammeur.

Annonce:
Formation emailing-biz

100% GRATUIT :
FORMATION EMAILING POUR DÉBUTANTS

Vous aussi, devenez un super-héros de l’emailing grâce à cette formation gratuite et ultra complète. Apprenez toutes les bases de l’email marketing pour rentabiliser votre communication par email.

  • Les images peuvent ne pas s’afficher

Si vous arrivez à atteindre la boîte de réception de vos contacts, il y a de fortes chances pour qu’elle ne affiche : au pire pas du tout, au mieux, mal. En effet, la plupart des webmails et logiciels de messageries n’affichent pas les images par défaut. L’utilisateur doit cliquer sur un bouton « Télécharger les images » avant qu’elles n’apparaissent, sans quoi, ils n’y verront qu’un email vide.

  • Augmentation de vos désinscriptions

C’est tout simplement la conséquence des deux points précédents. Si vous arrivez en SPAM et/ou que vos images s’affichent mal, vous risquez de subir des vagues de désabonnement à répétition et perdre de l’audience.

  • Lecture sur mobile impossible

Et oui ! Un email composé d’une image unique ne PEUT PAS être compatible pour une lecture sur mobile. Et quand on sait que plus de 20% des emails marketing sont aujourd’hui lus sur smartphone en France, on comprend la perte.

  • Baisse de rentabilité

C’est un peu la conclusion de tout cela. Un email full-image est de fait moins lu, donc moins efficace, et finalement moins rentable. Le coût de votre envoi ne sera pas rentabilisé à son maximum.

 

Alors, vous voulez toujours créer votre prochaine campagne sur Photoshop ?

 

Les erreurs des grandes marques

Allez, on sait que vous êtes venus pour ça. Alors en cadeau, voici quelques exemples d’emails de grandes marques dans lesquels le ratio texte/image est mis à mal :

 

  • FNAC SPECTACLES

Fnac 1

Images non affichées à la réception, une seule phrase de texte…

Avec images affichées :

Fnac 2

 

  • AUCHAN

Auchan 1

Un email entièrement composé d’images…  Illisible à réception !

Une fois les images téléchargées (il faut un certain temps pour qu’elles s’affichent toutes et que le mail soit entièrement lisible, certaines ne se téléchargent tout simplement pas !) :

Auchan 2

 

  • LECLERC DRIVE

Leclerc 1

Encore une fois, les images s’affichent mal, pas assez de texte et l’email se retrouve complétement déstructuré.

Une fois ouvert dans le navigateur et les images affichées :

Leclerc 2

Mots recherchés pour arriver sur cette page :

  • règle équilibre image texte newsletter
  • calculer ratio texte image emailing
  • e mailing seduisant
  • ratio image texte
  • ratio texte image CRm